EVER OASIS

17/07/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

Pour beaucoup de gamers qui ont fait leur gamme dans les années 1990, Koichi Ishii est l’un des maîtres incontestés des RPG. Passé par Square Enix, l’artiste japonais a planché sur plusieurs volets de « Final Fantasy » avant d’être à l’origine du cultissime « Secret of mana ». Aujourd’hui à la tête du studio Grezzo, il s’était vu confier par Nintendo les portages des Zelda « Ocarina of time » puis « Majora’s mask » sur 3DS. Travail soigneux qui lui permet de proposer aujourd’hui « Ever Oasis », une œuvre originale, à la croisée du RPG et du jeu de gestion.

L’action prend place dans un immense désert. A priori seul survivant du peuple Granéen, décimé suite à une attaque colossale, votre héros va devoir affronter le chaos. Pour y arriver, quoi de mieux que l’appel de la nature ? L’idée est donc de bâtir son Oasis, sa ville et de la développer en accueillant différents alliés, avant de les convaincre de rallier sa noble cause. « Ever Oasis » se découpe en deux parties distinctes. A commencer par le développement de ses terres. Au jour le jour des nouveaux arrivants pointent le bout de leur nez pour créer une boutique ou consommer. A vous de répondre à leurs besoins en livrant des matériaux et en veillant par exemple aux ruptures de stock. Au fil de la progression, on débloque des nouveaux équipements qui se révèleront indispensables lors de la deuxième phase, d’exploration/ combat en temps réel.

Veiller à sa communauté et emmener les bons compagnons avec soi, selon leurs capacités est primordial pour mener à bien l’aventure, toutefois assez simple. La présence de donjons, d’énigmes à résoudre et d’un bestiaire accrocheur et varié font que l’on a toujours envie d’y revenir. L’équilibre entre baston et petite réflexion est plutôt bien conservé et le design accroche. En résulte un jeu frais, qui ne deviendra sans doute pas un classique mais fait passer un agréable moment le temps d’un été caniculaire. (Jeu testé sur New 3ds)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire