EVERYBODY’S GOLF

04/09/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

Depuis maintenant vingt ans, la série « Everybody’s golf » démocratise la discipline. Loin d’être austère avec ses graphismes enfantins, ses couleurs chatoyantes et son esprit bon enfant, cette nouvelle sortie made in Sony ne fait pas exception à la règle. De quoi proposer des heures de funs sur des parcours à la difficulté croissante, à arpenter seul ou à plusieurs via un solide mode en ligne.

Plus que jamais dans cette cuvée 2017, tout est une affaire de style. La personnalisation de son avatar au look manga est donc poussée. Au fil de sa progression, on récolte de l’argent pour s’acheter de nouvelles coupes de cheveux, des habits, des chaussures… Accoutrements qui n’ont cependant aucun effet sur vos performances. Les différentes balles proposées dans la boutique à usage unique ont pour leur part certaines spécificités. Plus adaptées aux bunkers ou meilleures en précisions, à vous de choisir laquelle emporter en fonction des difficultés à surmonter.

Sur le green, la prise en main est immédiate. On retrouve un système en trois temps, où l’on lance le coup, charge la puissance puis exécute la frappe. C’est simple mais quelques variantes permettent de doser la hauteur ou par exemple de ralentir son coup. Sans compter qu’il faut aussi tenir compte du vent et de la géographie des lieux tels ces satanés arbres ou zones sablonneuses, placées à des endroits stratégiques. Heureusement, les développeurs ont instauré un petit côté RPG. Au plus on joue, au plus on augmente le contrôle et la force de ses clubs.

Très bien pensé, le mode aventure tient en haleine. La montée en niveau se fait en douceur et l’apparition régulière de boss qu’il faut battre selon des conditions précises fait mouche. On apprécie aussi les trous tornades où la balle rentre (presque) toute seule et les petits trous pour les puristes en quête de précision. Pour varier le tout, chaque série en 9 ou 18 trous peut être jouée à différents moments de la journée ainsi qu’en version miroir. Au final, la durée de vie (hors DLC) est donc plus qu’acceptable et agrémentée de petits à côtés sympathiques telles ces voiturettes à conduire juste pour le plaisir. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire