F1 2016

24/08/16 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

F1_2016_May_003_WM

Au rythme infernal d’une sortie l’an, les jeux de sport peinent souvent à se renouveler. Qui plus est, le passage d’une génération de console à une autre bride souvent le travail des développeurs qui livrent des premières moutures amputées de nombreux modes de jeux … Dès lors, le gamer doit guetter l’AN II s’il veut mettre la main sur une version aboutie. Le cas précisément de, « F1 2016 », qui, dès le paddock, met un vent à son prédécesseur.

Grande absente de l’opus 2015, la Carrière fait un retour en grande pompe. Plus qu’une succession de courses avec échelon à gravir, il s’agit d’une véritable immersion. Après avoir paramétré dans le moindre détail son expérience (de la longueur de chaque séance aux assistances), choisi son écurie et papoté avec son agent, votre mécano vous propose une foule d’améliorations pour votre bolide… en échange de points à acquérir en battant son coéquipier rival ou en remplissant différents challenges. Défis à réaliser dès les essais libres, que l’on n’a donc plus intérêt de zapper.

F1_2016_May_006_WM

La conduite, très nerveuse est un modèle du genre. Les développeurs ont enfin trouvé le parfait équilibre dans l’inertie des bolides. En cas de pépin, les flashbacks sont d’une grande aide même s’il faut passer par un menu laborieux avant de les utiliser… Sans doute pas un hasard vu que le jeu et votre directeur sportif vous poussent à réaliser le tour parfait. On signalera aussi la qualité des vues proposées : en intérieur ou dans l’habitacle, l’impression de vitesse est au rendez vous. Tout comme les règles qui font le sel (ou pas) de la F1 moderne, du DRS aux voitures de sécurité en passant par les pénalités.

Armé de toutes les licences, des circuits officiels – dont le tout nouveau à Bakou en Azerbaïdjan – d’un mode en ligne jusqu’à 22 joueurs en simultané, « F1 2016 » s’impose donc comme la nouvelle référence, propre à faire craquer tous les amateurs de sports automobiles à la recherche d’adrénaline. Le plaisir de tracer sa route à 300 km/h en Ferrari dans l’espoir de doubler Hamilton n’a jamais été aussi grisant. (Jeu testé sur Ps4)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire