Facebook, l’annuaire interactif

01/10/07 par  |  publié dans : Internet, Médias | Tags :

Imaginez un peu une sorte d’annuaire géant avec dedans des gens de toutes les nationalités, de toutes les croyances, de toutes les mentalités, de tous horizons (oh, c’est émouvant) et puis aussi vous, vos amis, vos amis d’avant et vos amis à venir… ne serait-ce pas merveilleux ? Et bien Facebook l’a fait !
Bon, la page d’accueil n’est pas très attractive mais je vous le jure : Facebook fourmille d’idées ingénieuses et rigolotes qui ne peuvent que vous séduire pour peu que vous soyez resté un peu “enfant” voire “adolescent attardé”.

Facebook, comment ça marche ?

Et bien déjà, là, nous allons perdre du monde en route, car mesdames messieurs, j’ai le regret de vous annoncer que malheureusement Facebook est encore exclusivement en anglais. Et oui, c’est triste je sais… mais, tout comme myspace, une version facebook.FR est très certainement à prévoir pour nos amis craignant la langue de Shakespeare.
Première étape : entrer son adresse internet personnelle pour s’inscrire.
Deuxième étape : s’enregistrer sous son vrai nom. Oui oui, oubliez vos jolis pseudos à la °0°Miss-Shiny°0° ou Bubble_Lover (ceci est une fiction, toute ressemblance avec des personnages réels ou ayant existé ne serait que pur hasard, ndlr) car sur Facebook c’est vous et rien que vous que l’on veut.
Troisième étape : trouver une photo de soi plus ou moins potable où le visiteur lambda pourra voir notre joli minois et nous reconnaître au cas où.
Quatrième étape : remplir son profil histoire d’en dire un peu plus sur nous, d’où on vient, ce qu’on fait, où l’on va… vous connaissez sûrement la chanson !
Vous avez maintenant fait le plus… facile ! La subtilité facebookienne vous attend.

Facebook, à quoi ça sert en vrai ?

Le web multiplie les possibilités de rester “in touch” avec ses amis, sa famille, ses collègues, sa communauté et Facebook, vous l’aurez compris, appartient à ce mouvement “connecting people”.
Facebook permet donc de se retrouver et de rencontrer grâce au même système que Myspace : les amis de mes amis peuvent devenir mes amis. Par ailleurs, vous pouvez chercher une personne en particulier en entrant simplement son nom et son prénom, fonction idéale si vous recherchez votre voisin de table de CM1 que vous avez entre temps perdu de vue !
Sur Facebook, il existe également une fonction “groupe” bien utile pour se retrouver entre communautés, étudiantes par exemple. Les grandes écoles, les universités ont leurs groupes auxquels vous pouvez vous ajouter. Mais il existe aussi des groupes d’appartenance géographique, culturelle (rentrez le nom de votre groupe ou de votre film préféré et vous verrez !), politique… Il s’agit ici d’affirmer son appartenance à une catégorie bien précise, que celle-ci soit sérieuse ou non (certains groupes réclament la fin de la mise en vente des slims pour hommes, des CD de Céline Dion… et il y en a bien d’autres étiquetés “Just for fun”).
Sur Facebook, on se laisse des petits mots entre amis. On poste des dessins de notre cru, des photos de nous ou de nos amis, on dédicace des chansons, des clips ou des films… Le “wall” (votre page) devient une espèce de mur de Berlin où chacun de vos amis peut laisser son empreinte par le biais des outils mis à sa disposition et apporter sa pierre à l’œuvre d’art que peut devenir cette même page.

J’vois pas en quoi Facebook c’est drôle

Et bien au début moi non plus figurez-vous ! Mais on se prend vite au jeu de rechercher ses potes sur Facebook et puis le site ne se réduit pas qu’à ça ! Sur Facebook vous pouvez payer une tournée générale sans conséquence fâcheuse pour votre portefeuille, vous pouvez jouer à pac-man ou au poker et y battre vos amis, créer un groupe de rock, avoir un animal de compagnie virtuel (j’ai personnellement adopté un toffu très sympathique), offrir des cadeaux à vos amis tels qu’une paire de bottes usées ou un chippendale de compagnie très appréciable… Bref, il y a des centaines (je n’exagère rien !) d’interactions possibles et imaginables toutes aussi farfelues et jouissivement régressives les unes que les autres !
Facebook est un véritable terrain de jeu pour les gamins que nous sommes tous restés et il serait dommage de ne pas essayer d’en profiter.

Qu’est-ce qui fait de Facebook un phénomène ?

En France, le phénomène n’est pas encore tout à fait lancé mais aux Etats-Unis, c’est la folie. Tout le monde a sa page, presque aussi indispensable qu’un téléphone portable, et cherche à élargir au maximum son réseau d’amis. Facebook est un phénomène un peu à la manière de Myspace où chacun peut s’exprimer pleinement et montrer aux yeux de tous ses goûts et ses couleurs. Le besoin d’afficher son identité, de montrer une certaine image de soi par nous-même ou par la tribu à laquelle on dit appartenir… Autant de velléités qui sont en chacun de nous et auxquelles Facebook se donne les moyens de répondre. Voilà sûrement les ingrédients du succès de ce site. Pour preuve, l’annuaire virtuel a fait des émules et connaît des petits frères et soeurs à la réputation inégale (studiQG qui marche surtout en Allemagne ou encore 6pages, site réalisé par des étudiants français qui peine à prendre son envol).

Une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage Facebook, difficile d’en sortir... On rentre vite dans le jeu de la surenchère avec ses amis : c’est à celui qui mettra le plus de photos, celui qui ajoutera à son wall le plus de fonctions délirantes, celui qui enverra le plus de verres (et qui donc voit sa côte de popularité monter), celui qui trouvera le groupe le plus sympa auquel adhérer… Tout ceci se fait évidemment sans prise de conscience d’une quelconque compétition mais c’est pourtant bien à cela qu’on aboutit, résultat : décoller son nez de l’écran tient parfois de l’exploit.
Mais Facebook est un moyen novateur, drôle et intelligent de rester en contact avec ses amis, tout simplement, qui ne vous éloigne pas d’eux car il ne peut pas se substituer à un coup de fil ou à des retrouvailles contrairement peut-être à msn. Alors si l’Anglais ne vous fait pas peur, créez donc votre page ! L’austérité de la page d’accueil n’est qu’une façade.

http://www.facebook.com

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

9 commentaires

    Engy  | 01/10/07 à 23 h 15 min

  • Moi, facebook, j’y comprend rien!
    Voilà c’est dit.

  • Marie  | 02/10/07 à 17 h 04 min

  • Ah ben merci, ça me rassure. Moi non plus j’y comprend rien, et en plus, j’ai pas le temps ni l’envie d’essayer.

  • 99 francs  | 02/10/07 à 20 h 09 min

  • Je comprends mieux les subtilités de Facebook et l’engouement qu’il peut susciter, dans le genre potache et fun. Mais j’ai quand même des réserves dans la mesure où j’associe ça à de l’onanisme électronique, ni plus ni moins que la version relookée des journaux intimes de jeunes filles et des petits messages qu’on se fait passer en cachette en cours et qu’on déplie dans sa trousse. Les profils des gens à 99%, on s’en fout, c’est une goute d’eau dans l’océan de l’internet qui regorge de choses beaucoup plus intéressantes. La finalité de ces réseaux est de relier les hommes ? Je n’y crois pas. Si c’est pour rassembler des groupes de potes et des communautés qui ont déjà les mêmes goûts ça n’a pas d’intérêt. C’est en revanche un très bon moyen pour les annonceurs de connaître les goûts de chacun pour cibler leurs campagnes marketing.

  • Sophie  | 04/10/07 à 23 h 40 min

  • Microsoft cherche a reprendre une toute petite partie du capital de Facebook. Résultat : Facebook serait côté à 10 milliards de dollars en bourse. Pendant ce temps, les patrons font la gueule parce que leurs employés squattent Facebook au travail. C’est dingue. Super article !

  • dolly  | 06/10/07 à 9 h 33 min

  • moi non plus je pige rien ??????

  • LVB  | 15/12/07 à 12 h 33 min

  • J’avoue … j’ai craqué … j’ai fesse-booker ma gueule … je ne sais même pas pourquoi. C’est grave docteur ? :D

  • dolly  | 11/05/08 à 11 h 41 min

  • moi aussi j’ai craqué… merci d’avoir mis la version française lol

  • babou  | 30/09/08 à 17 h 18 min

  • c’est un peu difficile au début mais une foi qu on commence c est super.Et même si tout le monde y a accès c est a moi de savoir quoi y mettre

  • nouzha  | 02/07/10 à 12 h 33 min

  • bien vennue à moi chez face book

Laisser un commentaire