“Fallout 4” : Un jeu S.P.E.C.I.A.L

30/11/15 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

Fallout 4 - 4

La sortie de Fallout Shelter sur mobile avait servi d’amuse gueule estival avant le plat principal : Fallout 4. Extrêmement attendue, la nouvelle production de Bethesda, également développeur de la série des Elder Scrolls, ne déçoit pas et s’impose comme une référence de l’action RPG. Votre aventure se déroule dans un monde apocalyptique. Après avoir été cryogénisé pendant 200 ans et avoir assisté, impuissant, au meurtre de votre âme sœur et à l’enlèvement de votre bébé vous voilà projeté dans des terres désolées du Commonwealth. La moindre nourriture est radioactive et les rues sont peuplées de renégats en tous genres. Fort heureusement, dans votre périple, des alliés vous prêtent mains fortes et des factions sont prêtes à vous accueillir… en l’échange de dangereux services.

La liberté est quasi-totale et il est facile de se la jouer loup solitaire si on ne veut pas se mêler des conflits locaux. Faire des choix est monnaie courante et tout peut se régler par la force (souvent) ou (parfois) par la ruse grâce à son charisme. C’est justement sur ce point que Fallout 4 frappe fort. Là où le système S.P.E.C.I.A.L n’aurait pu être qu’un banal arbre de compétences, il est en réalité d’une profondeur inouïe. Si bien que distribuer ses précieux premiers points, durement acquis sur le champ de bataille est un véritable casse tête. Le secret est de se spécialiser dans des domaines particuliers. Le charisme donc, mais aussi l’intelligence, la perception, la force, l’endurance, l’agilité, et la chance. Bien entendu, on peut aussi créer un personnage équilibré (il parait quasi impossible de tout débloquer), mais mieux vaut trancher rapidement sur quel style adopter. Le plaisir n’est que plus grand et l’expérience, à la carte.

Votre plus fidèle allié reste le Pip Boy, une imposante montre bracelet monochrome qui fournit une tonne d’informations. Carte, inventaires des armes / objets, missions en cours…. Une manière plus originale de gérer sa partie qu’un traditionnel menu pause. Le concept de loot /craft est également très important dans cet opus : le moindre objet récupéré, par exemple un ventilateur, est recyclable. Ses pièces détachées deviendront du fer, utile lorsqu’on souhaite concevoir un nouveau fusil… ou les pieds d’un lit ! Oui car comme le suggérait Shelter, Fallout 4 vous pousse à créer puis à peupler votre abri… qu’il faut ensuite protéger. Un jeu dans le jeu qui change les idées entre deux massacres causés par une bestiole mutante ou une dangereuse bande soigneusement organisée, qui vous attend de pied ferme. Heureusement, la visée tactique éclaire sur les points faibles des ennemis et le taux de réussite de vos tirs. Pas du luxe, vu le nombre de quêtes à accomplir, pendant plus d’une centaine d’heures dans un univers qui s’il n’est pas le plus tape à l’œil de la PS4, demeure passionnant et cohérent. (Bethesda, Jeu testé sur PS4)

Fallout 4

 

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire