“Far Cry 4” : Armé pour la montagne

28/11/14 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : ,

Far Cry 4

Difficile désormais de faire preuve d’originalité dans les FPS à monde ouvert, tant les jeux du genre pullulent sur tous les supports. Dur également de renouveler la formule visant à proposer une aventure digne de ce nom tout en multipliant les activités annexes, dans le but d’offrir un maximum de diversité au joueur… Conscient de ces données, c’est en vieux briscard que débarque ce « Far Cry 4 », dont l’objectif, à défaut d’innover est de s’appuyer sur des acquis solides, rodés, connus, mais qui, dans les mains des talentueux développeurs d’Ubisoft, font mouche.

L’héritage de « Far Cry 3 », sorti en 2012, se ressent tout le long de ce périple à Kyrat, une région imaginaire « nichée dans l’Himalaya », théâtre d’une guerre civile où les rebelles du Golden Path tentent de mettre fin à la tyrannie de Pagan Min et de son armée privée… Sociopathe lié autrefois à votre défunte mère, dont vous êtes justement venu répandre les cendres, selon son testament. Forcément dès que le car arrive sur place, les choses dérapent et vous voilà obligé de devenir une machine de guerre. A vous donc, de choisir entre la voie du tigre, préférant les attaques par surprises ou celle de l’éléphant, méthode encore moins orthodoxe consistant à améliorer ses défenses et à foncer dans le tas. Dans tous les cas, l’arsenal mis à votre disposition est large de l’arc aux fusils mitrailleurs en passant par la pose d’explosifs et la libération de la faune locale, toujours avide de proies humaines… Encore faut-il toujours rester le chasseur, ce qui n’est pas une mince affaire tant les ennemis ne manquent pas d’atouts pour vous éliminer.

Si Kyrat n’est pas le plus beau lieu à visiter sur votre Ps4, l’endroit regorge de trésors à débusquer aussi bien sur les monts enneigés qu’au fin fond des lacs. C’est dans cette richesse et dans son level-design «que Far Cry 4 » déploie tout son potentiel. Oui, plus que de prendre d’assaut des avant-postes, de brouiller des signaux en haut de tours ou, n’est-ce pas plus grisant d’escalader des rochers avec son grappin avant de redescendre en tyrolienne ou en deltaplane tout en visant en plein vol un convoi ennemi ? Une liberté au fond, dont peu de blockbusters peuvent se vanter, d’autant que l’ensemble est jouable à deux en coopération et dispose de plusieurs fins, dépendantes de choix moraux faits en amont. A vous de voir comment gagner votre indépendance, donc.

« Far Cry 4 », Ubisoft Entertainment, disponible sur ps3, ps4, xbox360, Xbox one et Pc.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire