FAR CRY NEW DAWN

18/02/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

En marge des épisodes canoniques, Ubisoft a pris l’habitude de nous gratifier de « Far Cry » plus décalés, qui au choix essaient d’explorer de nouveaux horizons ou de parfaire la formule. Ainsi en 2017 « Primal » nous propulsait dans la préhistoire… Cette fois, l’idée est moins neuve puisqu’il s’agit de retourner à Hope County, lieu visité lors de « Far Cry 5 ». Seule différence et de taille, l’action prend place une quinzaine d’années après que vous ayez découvert les agissements de la secte Eden Gate menée par Joseph Seed…

De retour dans le Montana fictif, on constate que beaucoup de choses ont changé. Les couleurs sont chatoyantes et il n’est pas rare de croiser d’étranges créatures. On est encore loin du concurrent « Fallout » mais le côté fin du monde est encore plus développé que par le passé. L’aspect survie est donc au cœur de « New Dawn ». Il est symbolisé par votre arrivée à Prosperity, une ville où les rescapés ont élu domicile. Très vite cette bourgade devient votre base, qu’il faudra développer. Aller recruter des experts au cours de missions périlleuses, récupérer de l’éthanol chargé dans les camions ennemis ou dans les fameux avant-postes fera partie de votre quotidien. Au fil du temps on débloque ainsi des véhicules, des alliés voire le pratique voyage rapide.

Cette reconstruction s’accompagne d’une partie loot fort plaisante. Piller des caches au trésor, des maisons abandonnées ou partir à la chasse rapporte des ressources. Libre à vous ensuite d’utiliser ce fameux matériel pour fabriquer une arme ou un véhicule en allant à l’établi le plus proche. Facile d’approche ce concept s’inscrit dans la lignée arcade de ce « Far Cry ». Assez concise (22 missions principales auxquelles s’ajoutent les secondaires et une bonne centaine de petits lieux à fouiller), l’aventure va à l’essentiel. Sans renouveler le concept de l’open world, le jeu brille par son rythme en évitant au maximum les redites. Qu’on plonge dans des eaux polluées peuplées de requins ou attaque les méchants ravageurs, difficile de s’ennuyer. L’action est là et elle est frénétique.

L’histoire qui vous met aux prises à de dangereuses jumelles passe donc au second plan. Preuve que le titre d’Ubisoft ne se prend pas la tête et peut aussi se jouer par petites sessions, juste pour le fun. Petit bémol toutefois le manque de crédibilité des personnages secondaires, qui ont parfois tendance à tomber dans de l’humour maladroit. Le gameplay avec wingsuit et grappin est quant à lui varié. Enfin impossible de passer outre la coopération online, qui dope l’intérêt, car forcément à deux, c’est encore mieux ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire