“FIFA 16” vs “PES 2016” : Un match très serré

29/09/15 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

« FIFA 16 », (Electronic Arts, PS4)

Jeux de foot - FIFA16

Devenu incontournable pour tous les fans de ballon rond depuis les versions PS3, Fifa revient dans une version qui marque un petit pas en avant dans la série. Visuellement, pas de révolution mais les joueurs sont plus affûtés que par le passé et des nouveaux stades, dont le Vélodrome, font leur apparition. Sur la pelouse, le plaisir est total, et EA a même pensé aux débutants, en affichant (option désactivable) les commandes à l’écran. In game, cet opus 2016 se concentre sur la bataille du milieu de terrain et un meilleur placement des défenseurs. Cela oblige à placer ses attaques et à – un peu – moins jouer sur la vitesse. La maîtrise balle au pied est grandement améliorée et on ressent aussitôt le toucher d’un David Silva ou la puissance de Cristiano Ronaldo. Sans bouleverser la formule, les modes de jeux sont plus complets : Il est possible pendant une carrière, de disputer des matchs de pré saisons et d’entraîner individuellement quelques uns de ses poulains, à la manière d’un centre de formation. Quant au mode « Ultimate team », il permet désormais de drafter une équipe, en choisissant pour chaque poste, un joueur parmi cinq, tirés aléatoirement… Amusant, tout comme l’apparition des matchs féminins, qui sans renouveler la formule, apportent un brin de fraîcheur et des affrontements moins virils.

« PES 2016 », (Konami, PS4)

PES2016_Neymar_02

Il est toujours utile de le rappeler, les footeux ne juraient que par la série PES sur les deux premières Playstation, avant que Konami pêche lors de la transition sur PS3. Jeu devenu trop arcade, « robotique » même… Depuis, en dix ans du chemin a été fait sans que cela suffise pour retrouver l’aura d’antan. Entre temps, Fifa a su se dépasser et devenir beaucoup plus populaire. L’an dernier, la première incursion de PES sur PS4 était pleine de promesses… vérifiées et confirmées dans ce cru 2016, qui propose des rencontres dynamiques, embellies par le moteur graphique du Fox Engine. Toujours au top, la physique de balle est un sérieux atout. Les joutes sont endiablées aussi bien dans la « Master League », que dans le mode « MyClub », tous deux plus complets. Assez lourde en 2015, l’interface a été fluidifiée pour un plaisir plus immédiat. Sur le gazon, on soulignera des gardiens plus efficaces – bien qu’ils commettent quelquefois des erreurs assez grossières, des collisions plus réalistes et une flopée de nouvelles animations qui changent carrément la donne. On déplorera par contre certains « scripts » dont les passes dans le dos de la défense, qui rappellent qu’il ne s’agit que de foot virtuel… Pas de quoi toutefois gâcher le plaisir d’un jeu qui ne décevra pas les amoureux de la licence.

 

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire