FORZA HORIZON 4

05/11/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

Revenus au premier plan sur cette génération de consoles, les simulations automobiles n’en finissent plus de débouler à une fréquence infernale. A cet exercice, Microsoft n’est pas en reste grâce à ses Forza. « Motorsport » les années impaires…et « Horizon » les années paires. En toute logique c’est donc cette dernière qui déboule le temps d’un 4e opus orienté arcade. On se saisit donc de son volant et prend la direction de la Grande-Bretagne, vaste contrée à parcourir par tous temps… et par toutes saisons !

Inutile de faire durer le suspense, pour l’amateur de vitesse et de belles cylindrées « FH4 » devient la nouvelle référence du genre. Les graphismes en mettent plein la vue et il est dur de se retenir d’enclencher le frein à main pour admirer le paysage. Sur Xbox One X, en 4K les décors sont encore plus somptueux. En ville comme en campagne, sous la pluie ou dans la brume on prend plaisir à dévaler les routes tantôt rapides, tantôt sinueuses. Plutôt que de proposer une carte réaliste Playground Games a revu et corrigé la géographie de l’île pour nous plonger dans un open world qui varie les plaisirs. La map est grande et entre les courses et les défis comme des cascades à réaliser, on a toujours une bonne raison de prendre un nouveau départ. Certes la formule du festival est sensiblement identique au précédent volet, qui se déroulait sur la Côte d’Azur mais le fun est de tous les instants.

Les sensations pad en mains sont excellentes. Le principal ajout vient d’une progression orchestrée au fil des saisons, avec les changements climatiques qui vont avec. Forcément, on note aussi des petites variations dans le gameplay selon le type de surface. En offline, les courses se déroulent toujours contre les Drivatars, ces adversaires dont l’IA est basée sur celle de vrais gamers ou de vos amis. Un concept qui ajoute un peu de réalisme, même si ces derniers font parfois des erreurs grossières. Au fil de la progression l’argent amassé sert à débloquer d’autres véhicules. Plutôt généreux dans les récompenses, le jeu permet de rapidement garnir son garage. Une fois l’aventure bouclée, on se dirige vers le multi online, efficace et fluide ou pour le coup, les saisons deviennent des évènements temporaires. L’idée est toute simple mais encore fallait il y penser puis l’appliquer à la perfection. C’est donc chose faite dans cette nouvelle exclu Microsoft, qui malgré des apparences conservatrices arrive par petites touches à booster la formule des jeux de courses. Un petit exploit ! (Jeu testé sur Xbox One X)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire