Gaming Week : Nintendo, Bioshock et SimCity

15/03/13 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : ,

bioshock_infinite_oldstyle

 “Je vois des anges, monsieur P”

Imaginez… un mix de La Cité des enfants perdus avec Terminator, sous le patronage spirituel Ayn Rand. Shoot-em-up steam punk aussi atmosphérique qu’azimuté du gameplay, Bioshock premier du nom, sorti en 2007, restera l’un des plus beaux titres de cette génération. On s’est régalés des heures et des heures (et plusieurs fois) à parcourir les couloirs de sa cité idéale déchue sous les eaux, jusquu’a rester K.O debout devant son twist final digne d’un Seven, d’un Usual Uspects ou d’un Fight Club.

Alors que Bioshock Infinite sort dans 15 jours, le titre souffle le chaud et le froid. Au rayon des mauvaises nouvelles, le papa du jeu, Ken Levine, vient d’annoncer que le projet d’adaptation filmique de Bioshock était définitivement tombé à l’eau : “ (…) ça ne collait pas. 2K est un genre d’entreprise qui accorde sa confiance aux gens en matière de créativité. Ils m’ont donc dit, si tu veux le tuer (le projet de film, ndlr), tue le. Et je l’ai tué.”  La nouvelle est d’autant plus décevante qu’un réalisateur bankable (Gore Werbinski, Pirates des Caraïbes) avait longuement travaillé sur le film avant de quitter le navire, déçu de voir le budget passer de 200 millions à 80 millions de $. La faute à l’univers très sombre de la licence, trop sombre aux yeux des studios, échaudés par l’échec de Watchmen. On se consolera en se disant que finalement, le jeu était déjà suffisamment cinématographique pour se suffire à lui-même. Avec une pensée solidaire envers quantité de jeunes réalisateurs qui tueraient père, mère, copine et chatons pour se voir allouer 80 “petits” millions de dollars…

Quant à la bonne nouvelle : le dernier trailer de Bioshock Infinite est – hem – tout simplement über-bandant.
Clins d’oeils à Bioshock 1,  promesse d’action débridée et d’atmosphère originale (l’objectivisme Randien est ici remplacé par l’american exceptionnalism), animation et monstres typiques… espérons que le jeu sera à la hauteur de l’attente maousse, maousse, maousse qu’on place en lui.

EPIC FAIL

Suite (et fin ?) des aventures autour de SimCity. Si l’éditeur ne remboursera pas ses acheteurs, il leur offrira par contre un jeu gratuit  : “Je sais que c’est un peu facile, comme acheter un cadeau à un ami après que lui avoir fait un mauvais coup. Mais nous nous sentons mal vis-à-vis de ce qui s’est passé. Nous espérons que vous ne resterez pas en colère, et que nous serons à nouveau amis une fois que SimCity tournera à 100%.” Electronic Arts précise que les joueurs auront la possibilité de télécharger un titre issu de son catalogue PC. Un mail sera envoyé aux personnes concernées le 18 mars prochain, expliquant la marche à suivre pour obtenir ce “cadeau”. l’éditeur américain garde le silence sur la liste des titres mise à la disposition des joueurs. Huuumm, ça sent les fonds de tiroirs c’te affaire !
En attendant, les problèmes de serveurs semblent réglés…

ET SINON ?

3DSLe procès entre Nintendo et l’inventeur Seijiro Tomita vient de prendre fin. La firme japonaise était accusée d’avoir violé son brevet déposé concernant la technologie 3D sans lunettes, utilisée pour la 3DS. Ancien ingénieur chez Sony, Tomita avait été consulté par Nintendo en 2003 pour travailler sur la nouvelle console portable, mais n’a pas été embauché au final. L’inventeur réclamait $9.80 pour chaque appareil vendu par le groupe, ce qui aurait représenté un total de 292.4 millions de dollars. La justice américaine a rendu son verdict et a réduit la somme des dédommagements pour Tomita a 30.2 millions de dollars. La défense de Nintendo reposait sur le fait de ne pas utiliser les “éléments-clés” décrits dans le brevet. Malgré l’annonce du verdict le déclarant coupable, le “père” de la 3DS maintient qu’il n’a en aucun cas enfreint la propriété intellectuelle et laisse ainsi entendre qu’il va faire appel de la décision : “Nintendo est persuadé que la décision sera annulée. Le verdict du jury n’aura aucune incidence sur la poursuite des ventes aux États-Unis de son catalogue très apprécié de consoles, de jeux et d’accessoires, dont la nintendo 3DS. Nintendo a une longue histoire dans le développement de produits innovants, tout en respectant les droits de propriété intellectuelle d’autrui”. Affaire à suivre.

 

 

EN VRAK

  • La démo de The Last of Us sera disponible le 31 mai prochain soit deux semaines avant la sortie du jeu en France.
  • Notre test de Dead Space 3 est enfin en ligne.
  • Du côté des sorties, la semaine sera rythmée par celles de Gears of War Judgment et Monster Hunter 3 Ultimate.

Compilé par Emi et Holden

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire