HITMAN 2

19/11/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

De retour sur le devant de la scène dans un « Hitman » sorti sous forme épisodique en 2016, le célèbre tueur à gages, toujours aussi méthodique, revient dans une suite qui ravira tous les amateurs d’infiltration. Au programme, six destinations exotiques pour autant de contrats à haut risques à exécuter de 1001 manières. Et bonne nouvelle, cette fois tout le contenu est accessible d’entrée.

En laissant l’histoire au troisième plan et en optant pour un découpage clair des missions, IO interactive avait vu juste. Le concept qui consiste à plonger 47 dans un environnement ouvert de moyenne échelle, où le seul et unique but est d’abattre quelques cibles, colle parfaitement à la personnalité du héros taciturne. Pas de changement à ce niveau donc. Et en dehors de quelques exceptions, on connaît déjà l’identité de ses futures victimes. Tout l’enjeu consiste en la manière dont vous allez les faire passer de vie à trépas. Et sur ce point-là, les développeurs ont fait fort. La liberté d’action est quasi-totale.

L’un des premiers niveaux, Miami prend place lors d’une course automobile. Allez vous choisir de vous déguiser en membre du staff pour approcher une pilote moins clean qu’il n’y paraît ? Ou en mascotte pour vous faire passer pour un maître chanteur avec laquelle elle a rendez-vous ? Mais méfiance… avant de changer de tenue il sera nécessaire d’assommer un innocent en cachant son corps pour prendre ses vêtements. Sans être vu, cela va de soi. Pas si simple tant la réactivité des PNJ est un modèle du genre et que les caméras de sécurité abondent. Dans un premier temps il est nécessaire de scruter l’environnement et de dénicher les opportunités en fonction des habitudes de chacun. Et une fois les meurtres accomplis, on se balade dans des nouvelles zones puis on débloque des gadgets ou des armes. Le point de départ du contrat sera aussi sélectionnable. Résultat, on a toujours envie de recommencer en essayant une autre approche.

La suite est dans le même calibre. En Colombie, la population est moins dense mais les ennemis armés encore plus nombreux. Pour abattre des trafiquants, il faudra par exemple s’infiltrer dans des tunnels. Le passage dans les bidonvilles de Bombay est assez délicat avec des hommes de mains au courant qu’un assassin cherche leur patron… Cohérent et jamais redondant dans ces terrains de jeux, tous homogènes en termes de fun. Cet « Hitman 2 » se permet même le luxe d’approfondir l’I.A des personnages alentours pour vous forcer à être le plus méthodique possible. Autre ajout, loin d’être anecdotique, la présence des reflets dans les miroirs. Pas facile d’être discret.

Désormais édité par la Warner – l’ancien était chapeauté par Square Enix -, IO Interactive a tenu à intégrer les améliorations dans les contrats du Hitman 2016. Ceux qui possèdent le jeu pourront télécharger gratuitement la mise à jour et y accéder par le menu principal de cet opus 2. Pour les autres, l’ajout est évidemment payant. La durée de vie déjà conséquente est complétée par l’arrivée des cibles fugitives à abattre en un temps limité, du mode multijoueur où on peut créer ses contrats puis les partager en ligne ou encore d’une sorte de duel où le premier qui butera le méchant remportera la mise. Last but not least, la variante Sniper avec sa multitude de défis est bigrement amusante. Là encore il faudra étudier la carte avant d’user de son fusil, en essayant d’éviter l’affolement des invités d’un mariage. (Jeu testé sur PS4 pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire