“Hyrule Warriors Legends” : Zelda et Link (re)passent à l’action

07/04/16 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

WiiU_HWL_scrn_Linkle_013(1)

Impossible pour les fans de Zelda de se passer de la New 3ds. Depuis la récente mise en vente sur l’eshop du cultissime « Zelda III : A Link to the past », c’est l’intégrale des débuts sur Nes jusqu’aux opus Nintendo 64, en passant par l’ensemble des épisodes portables, qui sont jouables via cartouches ou téléchargement, sur la dernière portable de Nintendo. Décidée à montrer ce que sa petite bête a dans le ventre, la firme japonaise sort une adaptation boostée du spin off « Hyrule Warriors ».

L’adaptation de « Xenoblades » avait  ouvert une brèche. Celle de retrouver des jeux récents et d’envergures de la Wii en format de poche, sans faire l’impasse sur le contenu ni la qualité de la réalisation. Le cas de « Hyrule Warriors légends » est similaire. Le jeu date de l’été 2014 et fait figure de classique sur la Wii U. Autant dire que porter ce Muso sur New 3ds est un pari risqué. Le nombre d’ennemis affiché simultanément se compte par dizaines et un écran de petite taille pourrait nuire à lisibilité. C’était sans compter sur le talent des développeurs d’Omega Force qui réussissent à rendre le jeu immersif et parfaitement fluide. Mieux, le concept beat’em’all, qui peut s’avérer répétitif sur la longueur se prête davantage à des sessions de 30 mns (temps moyen pour nettoyer une carte) qu’à de longs raids sur son canapé. Un tour de force technique.

Ce croisement improbable sur le papier entre l’univers « Zelda » et « Dynasty Warriors », puise dans le meilleur des deux univers. Le skin fait la différence et la plongée dans les contrées verdoyantes, les grottes enflammées et autres temples soigneusement gardés est un agréable défouloir. Les musiques, bruitages, le casting, qui brasse l’ensemble des épisodes, sa foule de personnages jouables (Link, Zelda, Sheik, Skull Kid…), ses objets emblématiques (bombe, arc, ocarina…), ses quêtes de récupérations des skultulas d’or et des éternels quart de cœur sont la preuve d’un respect vis-à-vis de la saga. La durée de vie, dopée par l’apport des DLC et une fonction street-pass qui vous alloue des fées protectrices en font la version finale de « Hyrule Warriors ». Un jeu addictif qui regorge de secrets et de challenges. (Jeu testé sur New 3ds)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire