INDIVISIBLE

25/11/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

C’est un savant mélange de RPG et de plateformes auquel nous convie Lab Zero Games. Un titre somptueux aux graphismes 2D colorés entièrement dessinés à la main qui le temps d’une vingtaine d’heures, happe d’un bout à l’autre par son rythme et sa capacité à reprendre certaines bonnes idées de la concurrence pour mieux s’en différencier. Résultat, « Indivisible » est un jeu qui gagne à être vu et parcouru. Une véritable surprise !

Le postulat de départ est on ne peut plus classique : Un grand méchant s’attaque au village d’Ajna et tue son père. Rapidement l’héroïne effrontée part affronter mille dangers pour se venger et rétablir la paix. Un voyage délicat au cours duquel elle rencontre quelques précieux alliés, qui lui prêteront main forte au combat. Chacun d’eux étant plus à l’aise dans un domaine précis (Combat à distance, magie, soin)… il s’agira de composer une équipe complémentaire entre les différents archétypes. On retrouve aussi un système de points d’expérience et des capacités à acquérir en échange de matériaux récoltés sur sa route. Simple et efficace.

Calqués sur le modèle du Metroidvania, les phases d’explorations exigent de récupérer des pièces d’équipements et quelques allers-retours pour avoir accès à de nouvelles zones. Quant aux combats, ils mélangent avec bonheur le tour par tour et l’action directe… Extrêmement dynamiques, ils nécessitent de mettre en place une équipe de quatre guerriers. Chacun d’eux étant associé à un bouton du Dualshock 4. Le concept est d’enchaîner les combos, de varier les coups puis de contrer au moment opportun lorsque les jauges d’énergie se rechargent. Mais attention, ces batailles, notamment contre les boss plutôt puissants, sont souvent tendues.

Servi par une direction artistique soignée et agréable dans sa narration, « Indivisible » scotche le gamer à son écran et ravira aussi l’amateur de rétrogaming par son esthétique. On apprécie également le fait de ne pas être forcé de tout explorer de fond en comble, quitte à passer à côté de certains compagnons, que l’on aura envie de découvrir lors d’un second run. De quoi permettre une bonne rejouabilité ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire