[Jeu vidéo] “Until Dawn” : Angoisse et effet papillon

28/08/15 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , ,

Until Dawn Chalet

Sony aime briser la frontière entre jeux vidéo et cinéma. C’était déjà le cas en début d’année avec la sortie de The Order 1886, titre à la beauté irréprochable, mélange de gameplay orienté action et de séquences d’animation. Until Dawn, dernière exclusivité en date de la PS4 est ni plus ni moins qu’un film interactif, histoire dont vous êtes les héros et aux multiples ramifications. Dans la lignée des productions de David Cage, Heavy Rain et Beyond : Two Souls, le système consiste à suivre le destin de plusieurs personnages et d’interagir essentiellement à base de Q.T.E (appuyer rapidement sur le bouton adéquat, lorsqu’il s’affiche à l’écran) et de choix cruciaux ou pas, qui vont influer sur la vie et la mort de huit jeunes gens pris dans une tempête de neige, dans la montagne isolée de Blackwood Pines. Seul problème et il est de taille, un mystérieux psychopathe rode et les prend pour cible.

L’atmosphère “slasher” façon Scream donne des frissons dès les premières minutes. Le jeu est tendu et réserve son lot de sursauts et de sueurs froides. Les personnages – bien que s’appuyant sur des clichés du genre – sont incarnés par des comédiens comme Hayden Panettiere (Heroes) ou Peter Stormare (Prison Break). Leur modélisation force le respect et on conseillera pour l’immersion d’opter pour la VOST. L’aventure flippante, s’appuie sur le concept de « l’effet papillon », une décision anodine au premier abord interagit sur les relations de la bande et peut avoir de graves répercussions dans un futur plus ou moins proche. Fort heureusement au cours du périple, des phases d’exploration permettent de découvrir de précieux indices utiles pour éclaircir le mystère alors que des totems de différentes couleurs recèlent des pouvoirs particuliers. Pour exemple, un totem noir annonce une mort prochaine, un rouge un danger et un jaune livre un précieux conseil sur ce qu’il faudrait faire pour changer un avenir « jamais figé ».

Plutôt bien ficelé et doté d’une bonne rejouablité : on a sans cesse envie de découvrir la suite des évènements et ce qu’il se serait passé si on avait choisi une autre voie. Imprévisible et techniquement au point, le jeu développé par les anglais de Supermassive Games ravira les fans de Survival Horror, désireux d’avoir une alternative intéressante aux Resident Evil et Evil Within. Ceux qui préfèrent l’angoisse à l’action non-stop frémiront également de plaisir.

Until Dawn, Disponible uniquement sur PS4.

Photos : DR

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire