JEUX INDéS SOUS LE SAPIN

17/12/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , , ,

Envie d’offrir un jeu vidéo ? Pris de court ? ou tout simplement peur de manquer d’originalité ou de faire doublon avec un autre cadeau ? Pas de panique les jeux indés, souvent disponibles uniquement en téléchargement, sont la solution à votre problème. Sans compter qu’ils sont souvent proposés à prix réduit, comparés au AAA.

GELLY BREAK

Sur Switch, « Gelly Break » s’adresse à tous les amateurs de jeux en coopération, sur une même console. Le côté technique, très basique avec des graphismes simplistes et une musique redondante peut laisser de marbre. Mais Joy-pad en main, en compagnie d’un ami, le bébé de ByteRocker’s game séduit par son humour et l’originalité de son gameplay. Dans les faits chacun dirige un clone de Q-Bert, vert ou orange. La couleur a son importance, puisque des plateformes ne sont accessibles que par tel ou tel membre du duo. Il convient alors de s’entraider afin de résoudre des énigmes et poursuivre son chemin. Pour pimenter le tout, monter sur les épaules de son partenaire permet de lancer des munitions. L’un tire, l’autre dirige. Une façon originale de détourner le genre du Twin Stick shooter. Agréable à parcourir, la proposition nous demande aussi d’adapter la difficulté entre chaque niveau. Une idée maline qui permet d’éviter d’être bloqué. Signalons qu’un mode solo est aussi au menu. Il faut alors switcher sans cesse entre les deux mini-héros. Toujours bon à prendre même si on conseillera vivement de parcourir ce platformer / action en binôme. (Jeu testé sur Nintendo Switch)

SUBNAUTICA

Longtemps proposé en accès anticipé sur PC, avant d’arriver en version définitive début 2018, « Subnautica » s’est fait attendre quelques mois de plus sur nos consoles. Un portage tout frais donc, qui en dehors de quelques petits soucis de fluidité, brille toujours par son esthétique et son level-design, parfaits en tout point. Plus qu’un jeu de survie, il s’agit de vivre une expérience dépaysante dans les fonds marins. Tout commence lorsque votre capsule échoue sur une mystérieuse planète recouverte d’eau. Très vite on cherche à en savoir plus sur les causes de ce naufrage tout en espérant trouver le moyen de retourner chez soi. Comme de coutume dans les survivals, la faim et la soif doivent être gérés avec soin. A cela s’ajoute l’oxygène et le danger que représentent certaines grosses espèces. D’apparence classique « Subnautica » se différencie de la concurrence par son rythme maîtrisé. On prend un plaisir fou à explorer, débloquer des ressources, construire sa base, s’aventurer dans de nouvelles zones ou en se renseignant sur le monde alentours. Un monde qui une fois n’est pas coutume n’a pas été crée de manière procédurale. Non tout a été pensé puis dessiné, dans le moindre recoin. Un jeu qui à chaque seconde fourmille de détails. (Jeu testé sur PS4 Pro)

GRIS

« Gris » est sans aucun doute la dernière baffe vidéoludique reçue cette année. Les visuels prometteurs annonçaient un jeu indé sympathique, avec une direction artistique soignée. Mais si le visuel saute aux yeux et hypnotise, rien ne laissait présager une telle qualité. L’œuvre est d’une telle ampleur et possède une telle puissance poétique, qu’on a envie de la parcourir d’une seule traite. Il met en scène une magnifique jeune femme, qui dans un décor grisâtre entame une quête vers la rédemption. Peu à peu le rouge, le vert et les autres couleurs s’invitent sur l’écran. La progression en 2D mélangeant phases de plateformes et énigmes viennent embellir l’univers. Souligné par une bande son sublime, raconté sans dialogue, le périple est d’une fluidité à toute épreuve. D’un bout à l’autre les développeurs espagnols de Nomada Studio jouent avec les perspectives et l’échelle des plans en multipliant les travellings avant / arrière pour refléter l’immensément grand et l’infiniment petit. En plus d’être simple à prendre en main : on avance, on saute… puis on découvre de nouvelles capacités comme nager ou défier la gravité sans jamais (trop) se perdre. Reposant, enchanteur, oubliant la violence, « Gris » est une petite pépite artistique, intelligente et bigrement accrocheuse. (Jeu testé sur PC)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire