[Jeux vidéo] Destiny : Destin doré

01/10/14 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags :

Destiny

 

Dire que « Destiny » était attendu relève de l’euphémisme. Il était même considéré comme le renouveau du jeu vidéo par des millions de joueurs avant sa sortie, le 9 septembre. Nouvelle franchise du jeu vidéo la plus précommandée de l’histoire, 325 millions de dollars de recettes récoltées en cinq jours – pour un budget record de 500 millions -, le FPS développé par Bungie, qui connaît son affaire depuis la saga « Halo », est un modèle de savoir-faire. Même si, manette en main, on parlera davantage d’évolution que de révolution. Ce qui n’est déjà pas si mal.

Comme le laissaient présager cet été les versions alpha et béta, « Destiny » s’appuie sur un plaisir immédiat et sur ses qualités de jeu moderne, visant à regrouper l’aventure solo avec la coopération en ligne. Le jeu est rapide, fluide, fun et s’appuie sur un univers futuriste cohérent. Les planètes traversées, de la Terre à la Lune en passant par Mars et Venus possèdent chacune une atmosphère singulière, même si le bestiaire rencontré manque de diversité. Dans tous les cas, l’action avec un système de respawn (réapparition des ennemis) ne retombe jamais et les combats contre les boss sont intenses et soulignés par des musiques de Space Opéra du plus bel effet.

Dans la ligné de « Borderlands » et de « Diablo », « Destiny » est teinté de RPG. En premier lieu, il est demandé de créer son héros à partir de trois classes : Titan, Arcaniste ou Chasseur, possédant chacune des spécificités propres. Reste que dans les faits jusqu’à un certain niveau de progression, l’expérience s’avère assez similaire. Le système de loot, consistant à tuer des monstres pour récupérer de nouvelles armes ou pièces d’armure est lui aussi présent, même s’il n’est pas aussi poussé que chez la concurrence. A la trame principale, qui occupe une bonne quinzaine d’heures, s’ajoute une flopée d’objectifs secondaires permettant d’aller et venir librement (mais dangereusement) sur les différentes planètes. Durée de vie conséquente donc, à laquelle il faut ajouter des modes de jeux compétitifs en arènes – grand classique, mais aussi des « raids » à effectuer par groupe de six. Des missions toutefois réservées aux joueurs les plus aguerris.

« Destiny », Activision, disponible sur Xbox 360, Ps3, Xbox One et PS4 (upgrade possible gratuitement jusqu’à mi janvier de Xbox 360 à Xbox One ou de Ps3 à Ps4).

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire