JOLIS PORTAGES SUR SWITCH

15/09/19 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , ,

DIVINITY ORIGINAL SIN 2 – DEFINITIVE EDITION (Switch)

Surprise du chef sortie du chapeau lors du « Nintendo Direct » tenu début septembre, l’annonce… et la disponibilité immédiate de « Divinity 2 » sur Switch a de quoi susciter l’intérêt… tout en soulevant des interrogations sur la qualité de cette adaptation d’un jeu aussi immense sur un support moins puissant comparé aux PC / PS4 / Xbox One (Notre test ici). En toute logique, sur grand écran en mode docké le titre de Larian studios perd de sa superbe. La fluidité se fait au détriment des détails graphiques. Heureusement, L’ensemble reste jouable. On conseillera donc aux joueurs sédentaires de s’orienter sur les autres supports pour bénéficier d’une expérience optimale. Plus préjudiciable la disparition du jeu en coopération locale en split screen. On doit donc se contenter de faire équipe en online pour parcourir cette aventure hautement stratégique, où chaque choix revêt une importance primordiale.

Cette version Switch possède toutefois deux arguments de taille qui justifient à eux seuls l’achat. A savoir la possibilité de partager ses sauvegardes avec la version PC et celle d’emporter ce bijou partout avec soi… ce qui à y repenser, est une véritable prouesse. En nomade les défauts techniques suscités se ressentent nettement moins et, comme dans « Skyrim » on redécouvre la bête via des sessions plus courtes. Là où on aurait pu également craindre des soucis au niveau de l’ergonomie, il n’en est rien. Les textes sont parfaitement lisibles et l’interface calquée sur celle des Xbox One / PS4 est efficace, même si on n’égale pas le combo clavier / souris. Du travail solide donc pour un RPG incontournable. (Jeu testé sur Nintendo Switch)

SPYRO REIGNTIED TRILOGY (Switch)

Un an après avoir fait son come-back sur X-Box One et PS4 (Notre test ici), le petit dragon mauve envahit aussi la Switch avec la compilation réunissant ses trois aventures. Une sortie qui fait sens… et à plus d’un titre puisque si on excepte quelques participations avec ses amis Skylanders  le sympathique animal ne s’était encore jamais aventuré en solo sur une console Nintendo ! Sans compter que son concept qui nous renvoie à l’heure de gloire des jeux de plateformes / aventures en 3D, avec des graphismes colorés se prête volontiers au concept de la bécane de Nintendo.

Avec sa difficulté bien dosée et son absence de violence, « Spyro » est réellement un jeu tout public. L’apport technique de cette version 2018 / 2019 est indéniable et présente le titre sous son plus bel écrin. Néanmoins (là, n’était pas le but), il ne poussait pas les consoles les plus puissantes dans leurs retranchements. Conséquence cette version Switch ne souffre pas de la comparaison et reste fine et fluide en toutes circonstances, sur TV ou petit écran. De quoi offrir aux enfants et aux joueurs nostalgiques plus de trente heures hautes en couleurs, où entre petits challenges et collectes d’objets en tout genre, Spyro charge ses ennemis ou évidemment crache du feu. Des bottes secrètes signes d’une trilogie dynamique qui accuse plutôt bien ses vingt ans d’âge ! Ce n’est pas donné à tout le monde… (Jeu testé sur Nintendo Switch)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire