Josephine et Cathy : du web à Bercy

02/10/08 par  |  publié dans : Internet, Médias | Tags :

Un festival des blogs BD et du webcomics à Paris, quel meilleur pretexte pour vous introduire deux talentueuses blogueuses de bandes-dessinées.
Si pour la plupart, le dernier week-end de septembre n’a pas de signification particulière, pour quelques blogueurs, geek, nerd et autres inclinaisons post deuxième millénaire, il s’agit d’un rendez-vous à ne pas manquer, celui du festival des blogs BD.

Ce petit festival, qui en est à sa 4ème édition, réunit les dessinateurs du net au village de Bercy en vue de dédicaces et autres animations. Au fil des ans, il gagne en renommée et en reconnaissance : son organisation est de plus en plus rodée, ses partenariats de plus en plus nombreux. Mais l’évènement n’est pas le seul à acquérir de la notoriété, les blogueurs Bd sont aussi d’avantage reconnus et passent maintenant souvent du support internet au support papier. Cette grande vitrine de talent qu’est le web 2.0 ne permet pas qu’aux lecteurs d’apprécier de belles images, elle permet aussi aux auteurs de se faire connaître.

De l’écran à la librairie, tout se passe bien. Les publications de blogs sont parfois un peu redondantes pour les internautes mais s’agrémentent souvent d’inédits bienvenus. De la toile à la table de dédicace, ce fut aussi un succès ces 27 et 28 septembre 2008. Dans la joie et la bonne humeur! Dans la retenue également… Le festiblog est un festival de sourires timides où les gens sont heureux mais peu habitués aux contacts directs. Auteurs et visiteurs échangent parfois si peu qu’on retrouve leur déception dans les commentaires ou les notes de compte-rendu post-festival. Sur place, côté auteurs, Miss Gally nous a confié être un peu déçue de ne pas avoir beaucoup parlé cette année. Les gens sont intimidés, parfois trop, et « on ne peut quand même pas leur poser toutes les questions». Côté visiteurs, comment réagir ? Le cliché du « j’aime beaucoup ce que vous faites » est paralysant. Que dire par exemple à Penelope Bagieu, alias Penelope Jolicoeur, après 2 heures de file d’attente lorsqu’on sait qu’elle entame sa 5ème heure de dédicace et donc son énième dessin ?

On aurait pu essayer de la féliciter pour son album Joséphine sorti le 17 septembre, qui raconte en image les déboires d’une trentenaire. Joséphine est maladroite et lutte avec l’amour, un classique féminin dont on n’est pas près de se lasser tant il y a à dire sur le sujet. Le découpage de ses aventures est un peu trop simpliste, le décor plus encore mais le personnage est touchant et l’humour efficace. Penelope semble pouvoir tout dire en peu de traits et ce qu’il y a de bien avec les blogueurs BD, c’est qu’ils ont le sens de la chute ! On aurait pu lui dire tout ça, ou lui glisser à quel point Ma vie est tout à fait fascinante, son précédent album, était chouette et comme il a plu aux copines à qui on l’a offert !

Mais on était intimidé ! Si Penelope est âgée de tout juste 26 ans, elle n’en reste pas moins l’une des principales figures de l’univers de blogs BD. Elle est d’ailleurs 1ère au classement des blogs BD Wikio du mois qui recense « les blogs les plus influents de la blogosphère » par rapport au nombre et à la valeur des liens vers ces mêmes blogs. Miss Gally, quant à elle, est en 5ème position de ce même classement. Ceci dit, Miss Gally possède trois blogs : elle y parle de tout, elle y parle de sexe, elle y parle de complexes.

Tiré du “blog d’une grosse” de Gally (sous le pseudonyme de Cathy), Mon Gras et Moi est un ouvrage empreint d’une mélancolie qui sonne juste. Elle est particulièrement bien servie par le choix des couleurs -rose et noir- et le rythme de six cases par page qui s’avère idéal. L’humour est grinçant comme l’ironie de la vie. L’album est triste comme le quotidien du surpoids. Il est à mettre entre toutes les mains, celles des femmes, des hommes, des gros et des autres. Il a cet avantage indéniable de dire les choses comme elles sont avec du recul mais du vécu, de la dérision mais du respect, de la force et de la faiblesse. S’il possède un côté thérapeutique pour Cathy/Gally, c’est à nous qu’il fait du bien, mais ça bien sur, on ne lui a pas dit.

Penelope, Gally, et les autres? Ils étaient nombreux ce week-end et ils le sont encore plus sur la toile. Tous ces illustrateurs en gestation vous invitent à les découvrir, et moi aussi !

Ma vie est tout à fait fascinante sur Envrak
La troisième édition du festiblog sur Envrak
Le site du festival des Blogs BD et du Webcomics
Les images, péniblement photographiées à défaut de pouvoir être scannées, sont la propriété de leurs auteures.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire