“KILLING FLOOR 2” : Sensations infernales

28/11/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

kf2_ps4pro_october2016-1

Dans l’abondance des FPS de cette fin d’année, il est difficile de s’y retrouver. Surtout que de « Call Of Duty : Infinite Warfare » à « Battlefield one » en passant par « Titanfall 2 » l’offre est de qualité… mais privilégie les affrontements en équipe. Alors question coopération, on se tourne vers « Killing Floor 2 »… et on prend une claque !

Addictif, bourrin, fluide et profond dans son concept. Quatre piliers essentiels parfaitement respectés par Tripwire Interactive. Fort de son accès anticipé sur Steam et des retours de nombreux joueurs, « Killing floor 2 » ne fait pas dans la demi-mesure. C’est brut de décoffrage et on va direct à l’essentiel. Pas d’histoire à suivre donc et le solo fait plus office de gros tutoriel qu’autre chose. En multi et malgré la présence de la seule « survie » au lancement, c’est le kiff total. Et pas besoin de casque ou d’amis connectés pour en profiter : on sélectionne la durée des parties, sa carte favorite parmi les douze à disposition, règle la difficulté et c’est parti !  Dans ces décors souvent sombres mais variés, la mission consiste à affronter les vagues successives de monstres qui déboulent pour vous occire. Forcément, plus on avance jusqu’au boss, plus ces zeds sont nombreux et puissants.

kf2_ps4pro_october2016-5

Dans l’idéal former une équipe complémentaire selon les différentes classes – soutien, médecin, fou furieux, pyromane, commando, il y en a pour tous les gouts – aide à prendre le dessus, mais le skill et l’organisation sont la clé de la réussite. Foncer seul dans son coin et c’est la mort assurée… sans respawn dans la seconde ! Il faudra en effet attendre que vos partenaires éliminent le dernier ennemi de la vague en cours avant de réapparaître auprès d’un distributeur qui, en échange de gros billets verts, vous donnera accès à une flopée d’améliorations temporaires. Et dans le cas où tout le monde passe l’arme à gauche… Game over ! Autant dire que certaines fins de levels sont tendues !

Très bien pensé dans son atmosphère glauque et trash ainsi que dans sa gestion des points d’expérience, le jeu encourage à se spécialiser dans un domaine particulier, « Killing Floor 2 » s’impose comme l’héritier moderne du légendaire « Left for dead ». Là où « Evolve » voire « Battleborn » abattaient la carte du gameplay asymétrique ou du FPS moba, ce nouveau titre horrifique revient à des sensations old school. Sa faculté de s’adapter au nombre de joueurs (jusqu’à six en simultané) et à toujours offrir du challenge de taille font qu’on y revient encore et encore. Hypnotique et fun, fun, fun, le jeu est l’excellente surprise de cette fin d’année. A vos Dualshocks ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire