KINGDOM HEARTS 3

11/02/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

L’attente est enfin récompensée ! Attendue depuis de nombreuses années, la conclusion de l’aventure de Sora, toujours accompagné de Donald et Dingo est enfin disponible… et saura par son déroulé satisfaire l’attente des fans… Mais attention, malgré des maigres récapitulatifs, on conseillera à tous ceux qui ne connaissent pas encore les péripéties du héros de Square Enix de se procurer la compilation Remix. Le cas échéant, l’histoire semblera confuse et les rapports entre les différents personnages très obscurs… « Kingdom Hearts 3 » est un titre qui s’adresse avant tout aux amoureux de RPG et à tous les grands enfants qui apprécient l’univers Disney. Par la complexité des situations les nombreux combats et l’absence de doublage voix française, le jeu ne s’adresse donc clairement pas aux tout petits. Un parti pris assumé pour un cross-over qui regorge de bonnes idées et s’impose donc comme l’un des meilleurs titres de ce début d’année.

L’idée principale consiste à mettre un terme au plan du méchant Xehanort. Pour cela, il faudra convaincre des alliés de rejoindre vos troupes. L’occasion de faire voyager notre joyeuse bande à travers différents univers tirés des longs métrages de la boite à Mickey. Que l’on se rende dans l’Olympe rencontrer Hercule, le coffre à jouet de Toy Story, dans le royaume de Corona cher à Raiponce, auprès de La Reine des neiges à Arendelle, dans le Monstropolis de Monstres & Cie, dans les Caraïbes forcément squattés par les pirates et de manière plus surprenante à San Fransokyo auprès des oubliés Nouveaux héros, le dépaysement est garanti et chaque lieu reste fidèle à l’œuvre dont il s’inspire. On note aussi un peu d’exploration au cours de différentes missions annexes plutôt sympathiques, comme la prise de photos. La durée de vie est donc plus que correcte.

En délaissant les classiques de l’époque de Walt pour se concentrer sur une ère davantage chapeautée par John Lasseter « Kingdom Hearts 3 » impose son côté moderne et s’assume comme un parc d’attraction vidéoludique grandeur nature. Pour les nostalgiques, les présences en guests stars de Jimmy Lee Cricket et de Tic & Tac (pour ne citer qu’eux) est parfaitement intégrée. Les clins d’oeil au passé sont légion. Cependant le cœur du jeu reste les combats et sur ce plan-là, Tetsuya Nomura et son équipe ont fait fort, très fort. Les affrontements se déroulent en temps réel et mettent à l’honneur les Keyblades, ces épées en forme de clés dotées de capacités magiques. En plus des coups traditionnels, on peut envoyer des sorts et lorsque la jauge est pleine, balancer une attaque surpuissante qui parfois donne lieu à un véritable feu d’artifice visuel. Si on ajoute à ce concept des bonus à greffer à ses armes ou la possibilité de combiner avec ses partenaires, les joutes sont hyper techniques. Un modèle du genre.

Le jeu pourrait s’arrêter là, mais ce serait sans compter sur l’imagination des développeurs. Se rajoute donc un jeu dans le jeu à bord du vaisseau Gummi pour des phases de shoot’em up haletantes, des boss ardus et impressionnants et des rebondissements à foison. De quoi plonger avec bonheur dans ce hit fait avec le cœur. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire