“KIRBY PLANET ROBOBOT” : le fantôme a de la ressource

20/06/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

kirby

Toujours en forme lors de ses sorties sur 3ds, la petite boule rose continue d’absorber avec un appétit vorace tout ce qui lui passe sous la frimousse…. y compris les plus mignons de ses ennemis. Une capacité idéale lorsqu’il souhaite s’octroyer les pouvoirs des malheureux qui croisent son chemin. Lanceur de bombes, épéiste, roi du kung fu, ninja… Kirby a 1001 tours dans son sac. Le Gameplay se renouvelle en permanence et témoigne de l’inventivité sans limite des développeurs de Hal Laboratory. La dizaine d’heures nécessaire pour faire tomber le dernier boss donne la banane. Ce n’est pas si fréquent…

Pas de révolution par rapport à l’épisode précédent « Triple deluxe » mais une évolution notable. Car si l’on retrouve les décors sur deux plans, une agréable utilisation de la 3D et des graphismes colorés, l’apparition des méchas donne un nouveau souffle à la série. Du simple jeu de plateforme, on passe par moments à un jeu d’action, pas si éloigné du beat’em all. Aussitôt Kirby saute t-il dans une grosse armure, qu’il se transforme en arme de destruction massive. Ses coups de poings couplés aux fameux pouvoirs que l’on peut combiner à ce custom robot dynamisent le concept. Effet « Robobot » oblige, certains adversaires historiques prennent eux aussi un aspect androïde, plutôt réussi.

La réflexion n’a pas été oubliée avec la recherche de cubacubes propices à une flopée d’énigmes à la difficulté croissante. De quoi faire travailler les méninges des têtes blondes qui trouveront un challenge taillé sur mesure pour les occuper sur le trajet des vacances. Surtout qu’une fois le mode histoire bouclé et la collecte de stickers achevée, ils se rabattront sur des mini-jeux. Une formule gagnante pour le fantôme, qui, mine de rien, traverse les époques encore plus facilement que les murailles. Un exemple de longévité.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire