La 3ds part à l’aventure

17/07/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

FIRE EMBLEM ECHOES : SHADOWS OF VALENTIA

La série « Fire Emblem » n’en finit plus de ravir les possesseurs de 3DS. Parfaitement adapté au format portable, le tactical RPG si cher à Nintendo se paie donc le luxe, après les épisodes « Awakening » en 2012 et « Fates » l’an dernier, d’une nouvelle sortie. Une nouveauté ? Oui… En partie, puisque « Shadows of Valentia » avait envahi les bacs nippons en 1992 sur la Famicom. Inédit dans nos contrées, le remake vaut le détour aussi bien pour les fans… que pour les nouveaux venus, grâce à une orientation plus arcade / action efficace.

Toujours propulsé dans une atmosphère moyenâgeuse et après avoir choisi son niveau de difficulté, qui détermine si les unités perdues reviennent (ou pas) au combat suite à un échec, on se retrouve devant une vue en plongée classique où on déplace ses troupes avant que l’adversaire ne fasse de même. Du tour par tour traditionnel, ponctué de phases plus dynamiques et appuyé par quelques séquences animées du plus bel effet.

Malgré tout l’histoire reste sommaire et trop mièvre pour émouvoir. Sur ce point, comme dans la progression des personnages, on sent que le jeu accuse le poids des années. Il en demeure toutefois une porte d’entrée de choix pour qui voudrait découvrir la saga, avant de s’attaquer à des épisodes plus pointus. Le système d’amitié entre les personnages apporte une petite profondeur à ce jeu taillé pour des courtes / moyennes sessions. Parfait donc pour meubler l’attente de « Warriors » qui déboulera sur Switch d’ici la fin de l’année. (Jeu testé sur New 3ds)

RPG MAKER FES

Démocratisé avec l’arrivée d’un certain « Super Mario Maker », le « creative game » fait de plus en plus d’émules. Dernier en date, sur 3DS, « RPG Maker Fes » vous permet de donner vie à votre propre jeu de rôle, avant de le partager avec des joueurs du monde entier. Ambition démesurée, digne d’intérêt certes, mais réservée aux gamers les plus patients.

Attention, n’espérez pas concurrencer « Final Fantasy XV »… Les possibilités sont nombreuses mais le résultat débouchera irrémédiablement sur un titre à l’esprit 8 bits, aux graphismes minimalistes. Dans les faits, on construit une ville, élabore un donjon fait d’énigmes et de culs de sac, on place quelques prairies et on n’oublie pas de parsemer le terrain d’ennemis. On choisit aussi la bande son parmi quelques mélodies…

Assez facile à prendre en main grâce à la jouabilité tactile propre à la portable de Big N, « RPG Maker Fes » souffre d’un problème de lisibilité. Le concept ne se prête pas vraiment aux petits écrans de la console. Avoir une vue d’ensemble de son jeu n’est donc pas évident. De la même façon, il faut plusieurs essais avant d’obtenir une carte correcte. On conseillera donc de maîtriser quelques notions du level design avant de passer à la caisse. Le cas échéant, on se contentera de parcourir les tableaux crées par la communauté. En espérant y découvrir de petites pépites. (Jeu testé sur New 3DS)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire