L’avenir de l’homme, c’est le blog !

01/02/07 par  |  publié dans : Internet, Médias

Découvrons ce que sont vraiment les blogs : ces pages web d’apparence innocente qui peuvent être créées par de simples anonymes…
Chaque jour des centaines de blogs sont créés en France. Ils naissent d’envies et de mains de parfaits anonymes ou de célébrités, ils peuvent être morts-né ou connaître une longévité remarquable, ils peuvent être destinés à un cercle privé ou à un public très nombreux, ils peuvent servir de support à des artistes, à des gens qui ont des choses à dire tout à comme à des personnes qui ont besoin de s’épancher sur la toile. Le caractère “magique” du blog c’est qu’il peut convenir à tous, qu’il offre une infinité de possibliltés pour tous ceux qui veulent s’exprimer sur le web d’où les nombreuses contradictions en son sein. Un blog c’est quoi exactement ? Pourquoi un tel succès ? Est-ce vraiment utile ?

Le blog c’est la simplicité. Voilà la meilleure définition ! Les différents serveurs, qui se sont multipliés ces dernières années, se mettent en quatre pour permettre à l’enfant de 10 ans ou au retraité de 70 ans, en passant par la cruche informatique, de s’exprimer sur internet. L’internaute choisit le titre de son blog, une mise en page pré-établie parmi celles proposées par le serveur, donne quelques informations personnelles (l’anonymat étant certifié) et c’est parti ! Le voilà prêt à devenir un blogueur invétéré. Bien sûr il existe de nombreuses possiblités de personnaliser davantage son blog pour qui s’y connaît un minimum mais le blog “de base” n’est pas plus difficile à créer que cela ! Le blog en lui-même se présente comme une succession anté-chronologique de billets, rédigés par le blogueur, avec la possibilité d’y adjoindre des images, des sons et des vidéos…
La naissance du web 2.0 a participé au phénomène blog, en révolutionnant ses possibilités d’intéractivité avec les autres usagers d’un même serveur. Ainsi existe maintenant la possibilité de se créer une communauté, un réseau d’amis blogueurs que vous pouvez choisir selon vos propres critères (s’ils ont les mêmes goûts que vous, s’ils parlent de quelque chose qui vous intéresse particulièrement…). Cette fonction a pour intérêt de faire connaître votre blog à un maximum de personnes possibles puisqu’elle a pour principe : “les amis de mes amis sont mes amis”, c’est à dire que si vous rentrez Jacques dans votre communauté et que Paul est un de ses amis, alors Paul aura plus facilement accès à votre blog ! N’est-ce pas merveilleux ?
Par ailleurs les échanges avec vos visiteurs sont également facilités grâce aux commentaires que ceux-ci peuvent vous laisser sur chaque article publié qui participent au charme des blogs (“Lâchez vos comm’ !”) et très certainement à leur succès grâce à la possibilité d’un échange instantané. Le web 2.0 a également permis l’introduction de certaines fonctionnalités qui peuvent apparaître comme “gadget” mais qui possèdent cependant une certaine utilité comme les liens et rétroliens qui, respectivement, permettent d’envoyer vos lecteurs vers vos “favoris” et de faire directement référence dans l’un de vos billets à un autre blog dont l’auteur fait partie de votre communauté. L’outil, dit “agrégateur”, est également très intéressant pour les amateurs de blogs. En effet il permet de s’abonner à vos blogs préférés et dès qu’un nouveau billet est émis, vous en êtes prévenus et y avez accès sans avoir besoin de vous rendre sur la page web du blog en question. Ce système permet donc une diffusion en temps réel des informations, révolutionnaire, je vous l’avez dit !

C’est très probablement sa facilité d’utilisation qui explique en premier lieu le succès du blog. Tout le monde peut avoir son mot à dire sur la toile, quelle joie ! Et inutile de dire que les Français (et le reste du monde) ne s’en privent pas ! Plus qu’un phénomène, c’est une véritable fièvre blogueuse qui s’est emparée du pays ! Des blogs en veux-tu, en voilà ! Créés par des personnes de tous les âges sur tous les sujets possibles et imaginables. Mais inutile de vous dire, je suppose, que la tranche d’âge la plus concernée est la 15-20 ans et que le type de blog le plus plébiscité est le journal intime. Tout le monde a en tête le fameux cliché du skyblog de l’ado de 16 ans qui met en ligne les photos de ses copines “qu’elle adore trop”, des images de bébés chats, ses exploits dans des soirées entre copains et la photo de M. Pokora “qu’elle kiff grave” ou encore ces blogs de jeunes femmes qui racontent leur vie sentimentale et sexuelle dans les moindres détails, faisant un film X ou juste libertin de leur quotidien parfois beaucoup moins rose. Evidemment ces stéréotypes sont une réalité qu’il ne faut pas négliger, leur nombre lui-même en témoigne ! Ainsi l’homme se révèle exhibitionniste sur le web, l’anonymat aidant probablement à se sentir en confiance et à partager avec d’autres anonymes jusqu’à nos détails personnels les plus intimes dans leur véracité la plus intègre ou en les exagérant “un tout petit peu”. Ces besoins de communiquer mais surtout de se mettre en scène, d’être d’une certaine manière un héros du quotidien, se ressentent fortement dans chaque blog-journal.
Le web permet donc de s’offrir une nouvelle identité, un nouveau visage, totalement différents de ce que nous sommes en réalité afin de s’aimer mieux probablement mais aussi de sortir d’une certaine solitude pour certains. En effet personne n’est dupe : exposer, étaler, sa vie privée aux yeux du plus grand nombre n’est pas le fruit d’une grande assurance mais plutôt, au contraire, d’un besoin de se rassurer quant à l’intérêt que l’on peut susciter ; un grand nombre de visiteurs sur notre page nous rassure, nous existons et notre vie peut intéresser des personnes qui ne nous connaissent absolument pas ! Le malaise adolescent, décrit par tant de sociologues, a donc trouvé son exutoire avec le blog : à quoi bon écrire un journal intime sur papier quand celui sur ordinateur peut être lu par des dizaines de personnes ? Commence alors la chasse aux visiteurs (consciencieux de préférence, c’est à dire écrivant des commentaires) en faisant connaître son blog à un maximum de personnes possibles. Mais ces communautés, ces visiteurs appartiennent toujours au domaine du virtuel et le blog n’est en rien une réponse véritable aux besoins croissants de communication et de sociabilité dans un quotidien où les gens s’isolent de plus en plus sans verser dans le cliché sociologique à la mode.

Cependant il s’agit de ne pas stigmatiser outre mesure ces blogs qui envahissent chaque jour davantage le web mondial. En effet le blog est avant tout un merveilleux outil pour tous ceux qui ont véritablement quelque chose à dire, pour ceux qui veulent offrir un support public facile à utiliser pour leur talent, leurs idées… Ainsi de nombreuses personnes avouent volontiers être des lecteurs plus ou moins réguliers d’un certain type de blog. De nombreux blogs sont donc des blogs “intéressants” ; des anonymes prennent le clavier et donnent leur avis sur l’actualité politique du pays, leurs goûts musicaux, cinématographiques ou des sujets les touchant particulièrement… (voir l’interview de DeeDee) créant ainsi leur panthéon et souhaitant le partager avec d’autres amateurs, des personnes plus célèbres profitent également du phénomène blog pour se faire connaître d’un plus grand nombre (voir l’article d’engy) ou tout simplement exprimer également un point de vue personnel en profitant de la liberté offerte par le blog comme certains hommes politiques et journalistes.

Le blog est donc loin d’être un objet futile et sans réel intérêt : il permet d’avoir un accès à un nombre exponentiel d’informations les plus diverses en un seul clic (ou presque). Il s’agit cependant de rester méfiant, le contenu d’un blog n’est jamais réglementé et les écrits sont réservés à la stricte subjectivité de l’auteur. Comme partout ailleurs sur internet, les fausses informations restent un risque et c’est au lecteur de savoir démêler le faux du vrai ! Il n’en reste pas moins que les blogs constituent une formidable avancée en communication et partage d’informations, à vous de les regarder sous un jour différent et de dénicher “la” perle, vu l’offre celle-ci ne peut être qualifiée de rare, alors à vos blogs !

Informations techniques décodées grâce au rapport “Comment les outils ouverts du web peuvent-ils créer des rapports sociaux ?”, publication enst.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

12 commentaires

    NalA  | 01/02/07 à 8 h 30 min

  • j’aime bien comment est tourné ton articleuh parce que je suis tout à fait d’accord… (ou alors je suis tout à fait d’accord parce que j’aime bien comment c’est tourné…)bref…tantôt pour tantôt contre, toujours laisser une ouverture c’est ça la liberté d’opinion…merci pour avoir si “articlement” et “interessamment” étudié la question

  • Druss  | 01/02/07 à 11 h 57 min

  • Juste une petite question : c’est quoi le “web 2.0”?

  • dolly  | 01/02/07 à 17 h 10 min

  • le web 2.0 je l’ai fait en cours, je pourrai t’en parler des heures et des heures… passe me voir à l’occaz :D

  • wikipedia  | 02/02/07 à 10 h 32 min

  • Les partisans de l’approche Web 2.0 pensent que l’utilisation du Web s’oriente de plus en plus vers l’interaction entre les utilisateurs, et la création de réseaux sociaux rudimentaires, pouvant servir du contenu exploitant les effets de réseau, avec ou sans réel rendu visuel et interactif de pages Web. En ce sens, les sites Web 2.0 agissent plus comme des points de présence, ou portails Web centrés sur l’utilisateur plutôt que sur les sites web traditionnels.

  • Druss  | 02/02/07 à 12 h 20 min

  • Merci Wiki ;-)

  • Camiiille  | 03/02/07 à 15 h 30 min

  • Voilà, le web2.0 permet l’interactivité entre internautes alors que son “ancêtre” le web1.5 ne permettait qu’une consultation d’informations ! :)

  • Lunaba  | 19/02/07 à 22 h 49 min

  • l’échange est plus proche et ne se limite pas à une vitrine publicitaire, oui :)

  • Bertrand  | 20/02/07 à 21 h 03 min

  • Une petite précision pour parler du contenu de ma chapelle… Un blog, ca peut être un très bon moyen de laisser régulièrement des nouvelles à ses proches quand on n’a pas un accés régulier à la toile. Surtout quand on a la flemme d’écrire 50 fois la même chose… :P

  • sweeta-av  | 24/03/08 à 16 h 28 min

  • Sorry, but what is kimerikas?

    Jane.

  • Arnaud  | 08/11/08 à 1 h 43 min

  • Est-il utile de rappeler que “web 2.0” n’est qu’un terme marketing qui n’a aucune réalité technique ? Quant à l’expression “web 1.5”, je ne l’avais jamais rencontrée, il fallait oser !

  • Nina_Tool  | 26/09/09 à 13 h 42 min

  • beaucoup appris

  • annajoicles  | 11/11/09 à 23 h 48 min

  • Salut,

    mon prenom est : Anna, J’ai 20 annees prochainement
    Je vais bientot detailler mes activites sur un petit blog de france television
    http://blog.france2.fr/musculation-appartement/ sur la musculation a pratiquer chez soi
    peut etre pourrons nous echanger sur le sujet ?

    A+

Laisser un commentaire