“Lego City Undercover” & “Lego Worlds”

18/04/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

LEGO CITY UNDERCOVER

A proprement parlé, « lego City Undercover » n’est pas une nouveauté. Le jeu était sorti en exclusivité temporaire sur WII U en s’imposant comme un digne représentant du gameplay asymétrique, avec plusieurs actions à exécuter via l’écran du Gamepad. Trois ans plus tard voilà que la version PS4 déboule dans les chaumières. Au menu, une jouabilité plus classique, des graphismes un chouia supérieurs et une nouveauté de taille : le jeu à deux en simultané.

La coopération a toujours été la marque de fabrique Lego. Quoi de plus normal, au fond pour un titre familial, à pratiquer en combo parent / enfant ? Et tous les amateurs du genre auraient tort de se priver de ce volet, plus coloré que ses prédécesseurs bâtis autour de licences juteuses styles « Marvel », « Harry Potter » ou « Le Seigneur des anneaux ». Indéniablement, la ville renvoie au monstre GTA, la violence en moins, l’humour tout public en plus. De quoi ne laisser personne sur le carreau lors d’une aventure rondement menée en compagnie de ce sacré McCain, flic hors norme accompagné d’une équipe de bras cassés.

Sans être gigantesque, le monde ouvert est bien pensé. Enquête oblige, vous serez souvent amené à scanner les environs afin de débusquer les bandits qui se cachent ici où là, voire à suivre des empreintes de pas. La croix directionnelle remplaçant le gamepad sans souffrir de la comparaison… On s’amuse et surtout on rit devant des situations qui jouent avec les clichés genre les forces de l’ordre qui se goinfrent de donuts ou ces braqueurs déguisés en clowns.

Comme de coutume, briques secrètes et costumes à récolter dopent la durée de vie. En se moquant royalement des modes, en ne cherchant jamais à en mettre plein les yeux, cette adaptation PS4 met en lumière l’esprit originel Lego. Un parti pris payant.

LEGO WORLDS

Casser des briques, c’est bien… Mais la construction – on aurait tendance à l’oublier –  constitue l’ADN de la marque Lego. Voir aujourd’hui la franchise lorgner du côté du phénomène « Minecraft » est donc légitime. Sous l’appellation « Lego Worlds », on découvre un « sand box » plaisant pour qui osera y consacrer beaucoup de temps. Avec son cosmonaute jaune, on parcourt l’univers… en remplissant plusieurs objectifs sur différentes planètes. Au fil de la progression on débloque une foule de matériaux, personnages, structures… issus de la quasi-totalité des univers de la franchise. C’est complet – même les Ninjagos sont présents – mais austère à prendre en main. Rome ne s’est pas fondée en un jour et en conséquence, in ne crée pas son monde rêvé, aussi virtuel soit-il, à coup de baguette magique ! (Jeux testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire