Les artistes à l’attaque du web !

02/11/07 par  |  publié dans : Internet, Médias

Plus la peine d’être signé pour se faire connaitre de tous ?
À tous les groupes de musique, écrivains, cinéastes qui aimeraient faire connaître leur art au-delà de leur cercle d’amis, une solution est désormais possible grâce au site communautaire Pépita.

Certains se rappelleront dans ce nom celui d’une ex potiche de France 2, mais aujourd’hui, Pépita est devenu tendance sur la toile ; il suffit de lire la présentation que le site fait de lui-même : techniquement, il s’agit de la première place de marché de nouvelle génération permettant l’achat, la vente ou la diffusion gratuite de toute œuvre téléchargeable. En d’autres termes, Pépita est un site communautaire où chaque internaute peut découvrir, acheter et télécharger les œuvres des autres, mais aussi promouvoir, diffuser et/ou vendre ses propres œuvres : photographies, musiques, romans, logiciels, cours, lettres types, grilles de jeux, etc.

Comme pour toute bonne affaire, le diffuseur doit s’engager à respecter quelques points qui semblent naturels dans la relation artiste-public. Celui que nous retenons, et c’est sûrement le plus essentiel, est que la personne qui propose des œuvres doit en avoir tous les droits pour les commercialiser et les diffuser.

De plus, l’inscription et la mise en ligne des œuvres sont totalement gratuites. Pépita prélève une commission uniquement sur les ventes effectives que les artistes font. Les œuvres, une fois mises en ligne, restent l’entière propriété de l’artiste et il peut les retirer du site à tout moment. Pépita effectue cependant de nombreux contrôles sur les œuvres mises en ligne afin d’interdire toute contrefaçon, tout téléchargement illégal, tout contenu illicite.

Univers de corruption ?

À la rédaction d’Envrak, nous avons parcouru le site avec grand intérêt ; nous avons trouvé de bonnes choses comme d’autres moins bonnes. Nous avons constaté que certains auteurs n’avaient aucun mal à monnayer cours, recettes de cuisine, modèles de CV etc. Pépita profiterait-il donc aux mercenaires ? Plutôt non que oui, car, télécharger gratuitement est encore possible et, c’est bien connu, « tout se trouve sur la toile » ; les internautes préféreront donc toucher à leur porte monnaie pour acheter une œuvre originale et divertissante plutôt qu’une chose qu’ils pourraient trouver ailleurs. Les vrais gagnants de Pépita seraient peut-être les groupes de musique ? Difficile à dire, la jeunesse du site ne lui permet pas de tirer des conclusions trop hâtives. À suivre donc …

Les membres d’Envrak, passionnés de musique, de photographie ou encore de lecture vous tiendront au courant, à la moindre occasion, de leurs découvertes. Car peut-être aussi que le principe de ce site est de découvrir les artistes de demain ?

Mais, au vu des réactions des musiciens que nous avons interrogé, il semblerait que Pépita ne soit pas encore la solution idéale pour se faire connaître d’un large public. En effet, si on peut voir les œuvres des photographes, la qualité des extraits des groupes de musique ne représente pas vraiment le travail final. Un internaute, même amoureux de musique, prendra t-il le risque de télécharger une musique payante sans connaître le groupe ?
Alors, me direz-vous, pourquoi les groupes s’inscrivent-ils sur ce site ? Tout simplement parce que la tendance actuelle est au téléchargement numérique et que Pépita est une des plates formes qui prend le moins de marges ; normal, elle n’est pas encore très connue du grand public comme peuvent l’être les autres, que nous ne citerons pas.
L’avenir de Pépita irait-il de paire avec celui des artistes qu’elle propose ?

À écouter encore et encore

Parler de tous les bons artistes présents sur Pépita serait bien long. Néanmoins, nous profitons de l’occasion pour vous présenter un de nos coups de cœur :

Retrouvez leur fiche sur Pépita

En attendant de trouver un label, ce groupe de rock-métal français s’expose sur le site pour notre plus grand plaisir. Leur album, masterisé à Paris à « La Source Mastering », ne mérite qu’une seule chose : se propager sur tous les ordinateurs de France.
Un répertoire riche, des textes sortant de l’ordinaire, Lolicon est composé de Médou, Nicolas, Pierre, Aldric et Jo ne cesse de conquérir davantage un public nouveau par ses prestations scéniques. Dommage qu’il n’y ait pas de bonus sur Pépita…
Espérons que Pépita soit l’occasion pour le groupe de trouver un label, nouveau palier à franchir plus que mérité !
http://www.pepita.fr
http://www.loliconweb.com/
http://www.myspace.com/lolicon12

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Pas de commentaire

    paindep  | 02/11/07 à 12:29

  • eh ben voilà Dolly, sans le vouloir tu viens de faire ta part du travail pour notre Café des Savoirs…parfait! Par contre, pr l’objectivité du journaliste, on repassera, si tu vois ce que je veux dire… :P hihihi

  • Médou  | 02/11/07 à 16:40

  • Moi je trouve qu’elle est assez objective pourtant…lol
    Merci encore pour l’article, et bon coup de surligneur pour Pépita. Sympa la plate-forme !
    Gros bisous.

  • Dolly  | 04/11/07 à 18:58

  • Je n’ai pas pu attendre de revoir la bande à Médou, j’ai donc téléchargé sur Pepita leur album et résultat sympa. On est pas obligé comme sur d’autres plates formes de télécharger de suite les chansons, on peut les graver plusieurs fois sur CD bref pas mal Pépita !

  • Paco  | 06/11/07 à 10:44

  • Je viens de faire un tour sur Pepita et c’est pas mal foutu !! Elle s’est bien reconverti l’animatrice de France2 HaHa! Me suis inscrit et dans leur news il parle de l’ouverture de pepitastore.com? Affaire à suivre..

  • Toine  | 06/11/07 à 12:22

  • Je connaissais déjà Pepita car ils sont l’un des partenaires de AIMSA (http://www.aimsalibre.com/).
    Paco, ils ont déjà ouvert pepitastore.com ce week end et ca semble plus que prometteur pour nous : tu peux mettre tes musiques (ou celles de autres membres) en telechargement ou en vente directement sur ton site :)

Laisser un commentaire