MADDEN 18

27/08/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

Méconnu en France, le Foot US n’en demeure pas moins un si ce n’est « LE » sport le plus tactique au monde. Une véritable partie d’échec orchestrée par les Quarterbacks, ces maîtres du jeu capables de délivrer des passes millimétrées sur plusieurs yards en brisant les défenses adverses. Cette adrénaline Ea Sports la fait revivre année après année dans sa célèbre série « Madden » qui amorce un nouveau virage à travers ce cru 2018.

Les trois approches : Arcade, Simu ou Elite démontrent d’emblée une volonté de ne laisser personne de côté. Le premier choix, en plus d’initier le novice permet des matchs spectaculaires et résume l’aspect tactique au minimum. Les quelques puristes désactiveront les assistances pour profiter de toutes les subtilités… Passes, courses, blocages, interceptions… tout est pensé dans le moindre détail. Le signe de la maturité.

« Madden 18 » s’enrichit cette année du monde « Longshot » : une véritable aventure à vivre en compagnie de Wade, 23 ans. Marqué par un drame familial, le jeune homme alors en pleine ascension avait brusquement arrêté la compétition…. Aujourd’hui, le sportif aspire à être drafté et participe à une émission de Tv réalité censée le révéler au grand public. Bien construite, en dépit de quelques personnages caricaturaux, cette aventure ne se limite pas à un bête enchaînement de matchs. Elle se rapproche plutôt des jeux Telltale, avec son lot de réponses à donner qui modifie (ou pas) la trajectoire de son poulain. Minis jeux et questions sur des stratégies (très ardu pour le débutant et uniquement en anglais) rythment l’ensemble pendant cinq bonnes heures.

Le développement du « Ultimate team » où l’on crée donc son équipe de rêve grâce à des packs de cartes fait également mouche. Dorénavant des jetons vous permettront de booster les capacités de certains milliardaires en casque… et l’apparition de légendes de la discipline aujourd’hui retraitées est sympathique. Sur le terrain, on remarquera l’arrivée du moteur Frostbite qui dope le rendu graphique, désormais à la hauteur des commentaires, encore améliorés et de l’ambiance chaude des stades, fidèlement reproduits. La preuve d’un jeu ultra complet, qui n’en oublie pas ses classiques « franchises » ou parties online, avec à l’instar d’un Fifa, un aspect E-Sport ultra développé. (Jeu testé sur Xbox One S)

 

 

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire