« MARIO & SONIC AUX JO DE RIO 2016 – Wii U »

13/07/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

WiiU_MSRio2016_Direct_SCRN_01

La compétition phare approche. Heureusement, au printemps, les deux mascottes s’étaient déjà échauffées longuement sur 3DS, dans un opus taillé pour le solo. Place désormais à l’épreuve reine : son homologue de salon privilégie des affrontements multi joueurs frénétiques au cours d’épreuves déjantées. Après quelques tours de pistes, on se retrouve dans un village olympique festif qui fait office de hub, dans lequel on promène son MII. L’occasion de croiser quelques athlètes virtuels du monde entier, de récolter des drapeaux et des anecdotes sur leur pays d’origine. Petit côté éducatif entre deux tentatives de battre ses records. Voilà qui plaira certainement aux parents.

Mais les choses sérieuses, le plombier et le hérisson en sont conscients, se déroulent sur le stade. Et Nintendo n’a pas fait les choses à moitié avec 14 épreuves à dominer avant d’être couronné champion toutes catégories. L’athlétisme est dignement représenté avec ses sprints, ses lancers ou son saut en longueur. Natation, tir à l’arc sont aussi inclus dans l’offre. La bonne idée vient que chaque mini jeu requiert une technique particulière. On évite à la fois les doublons et le matraquage de bouton à outrance. Le temps du « Track and field » de Konami semble révolu.

WiiU_MSRio2016_Direct_SCRN_03

En marge des disciplines basées sur la vitesse ou les réflexes, la galette a de quoi occuper le public familial grâce à des duels plus endurants. La boxe et le ping-pong sont taillés pour des batailles acharnées. Le football, sans atteindre la profondeur d’un « Fifa » est plaisant à jouer tout comme le Rugby à 7 ou le volley, sports collectifs rarement représentés sur console. Petite cerise sur le gâteau, ces trois derniers peuvent être exercés de manière classique… ou festive, avec des règles fantaisistes. De quoi renforcer le côté arcade et augmenter la proportion des rebondissements de dernière minute. Fun assuré.

Contrairement à sa petite sœur, cette version WII U ne propose pas de mode histoire. Pas de panique, en solo la succession de défis à relever occupe de longues heures. La progression se fait en douceur et réaliser des prouesses est parfois coton. Heureusement, glaner des médailles débloque des tenues. Habits réalistes ou loufoques, qui comme sur 3DS ont un effet « dopant », puisqu’elles améliorent vos capacités. On arrête pas le progrès. (Jeu testé sur WII U)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire