“MATTERFALL” / “PATAPON REMASTERED”

27/08/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

MATTERFALL

Petite sucrerie réservée aux fans de twin stick shooter, « Matterfall » ne manque pas d’arguments pour les convaincre. A commencer par la vue de profil 2D qui tranche avec l’habituelle plongée privilégiée d’ordinaire par les développeurs. L’envie de se différencier… et d’accorder une large place à la plateforme. Le gameplay alterne habilement les différentes phases grâce à la présence de « la matière » que vous envoyez sur différentes surfaces vides pour en toute logique, les matérialiser. Fonction dispensable pour atteindre certains passages à priori inaccessibles et ralentir les extraterrestres sur votre chemin. Plutôt court, mais armé de plusieurs niveaux de difficultés, le jeu favorise le scoring. C’est fun, punch et un petit aspect rétro se dégage de l’aventure. Une bonne pioche pour peu qu’on s’adapte aux commandes assez particulières… à commencer par le bouton saut calé, chose inhabituelle, sur la tranche R1… Tout le symbole d’un jeu qui malgré les apparences, ne fait rien comme les autres. (Jeu testé sur PS4 Pro)

PATAPON REMASTERED

Voilà plus de dix ans, Sony lançait « Patapon » sur sa PSP… et créait la surprise. Parfaitement adaptées au format portable, les aventures de cette tribu renouvelaient par la même occasion le jeu de rythme. Voir arriver dans la foulée d’un certain « Locoroco » le titre sur PS4 n’est donc qu’une demi surprise mais démontre que son côté addictif est resté intact. Au lieu de diriger simplement vos petits bonhommes avec le pad, votre mission sera de leur chanter les tâches à accomplir. Et comme vous êtes leur Dieu, les Patapons vous obéissent aveuglément si vous trouvez la bonne cadence. Dans les faits, chaque bouton correspond à une syllabe et leur enchaînement crée une action : attaquer, avancer, se protéger… à vous d’utiliser le refrain adéquat selon les obstacles et de conserver le tempo. Une fois les gammes assimilées, le plaisir se mélange à la tension pour des parties serrées. On débloque sans cesse de nouveaux guerriers, les ranime à la vie et on abat quelques boss en échappant à de dangereuses bestioles. Original et servi par une direction artistique simple, mais intemporelle, à la limite de l’expérimental dans son jeu sur le clair-obscur, le jeu vaut le coup d’oeil. Vivement l’arrivée du second épisode ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire