“METROID PRIME : FEDERATION FORCE”

13/09/16 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

n3ds__metroidprimefederationforce_illustration

« Metroid ». Le simple fait de prononcer ce mot magique suffit à faire saliver des hordes de fans et rappelle la charismatique Samus Aran, clone virtuelle d’une certaine Ripley immortalisée par « Alien ». Exception qui confirme la règle, il ne faut pas compter sur sa présence dans ce spin-off taillé pour la 3DS. Pas d’aventure épique non plus… Décevant ? Oui si l’on espérait retrouver la formule originale … Non, si au contraire, on souhaite se plonger différemment dans un univers de science-fiction qui nous est familier.

Sans doute pour une question d’immersion, les FPS sont sous représentés sur consoles portables. Sans rouler des mécaniques ou chercher le tour de force technique, « Fédération force » démontre en toute simplicité, que le genre s’y prête pourtant bien. D’ordinaire très sombre, le background gagne en couleurs au fil des planètes que l’on découvre au cours des petites missions à accomplir. Au programme : de l’action et des énigmes à résoudre. Le signe qu’il n’est pas question de blaster des monstres à tout va.

Accessible et conçu pour des sessions en transports en commun, le titre de Next Level Game s’appuie sur un gameplay plus profond qu’il n’y paraît. On peut choisir les commandes : visée gyroscopique ou avec les deux sticks de la New 3ds, préparer son armement, trouver ou débloquer des mods, indispensables pour améliorer l’armure de son mécha… et surtout parcourir l’aventure à plusieurs ! C’est d’ailleurs dans cette configuration que le jeu dévoile toute sa saveur. Les niveaux valorisant la coopération.

Loin d’être chiche en contenu ni en nombre d’ennemis : les nombreux boss mettent les réflexes à l’épreuve, ce « Metroid Prime : fédération force » occupera aussi les amateurs de sport futuristes dans des joutes de « Blast ball ». Une variante du football qui ne manque pas de piquant, puisque les pieds sont remplacés par des canons ! Dommage que la lourdeur des robots nuise au rythme des matchs. Vivement que Nintendo construise des méchas lights, donc ! (Jeu testé sur New 3ds)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire