“MXGP 2” : DE LA VITESSE ET DES BOSSES

18/04/16 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

09_MXGP2

Ras le bol des courses de bagnoles ? « MXGP 2 », le jeu officiel de Motocross déboule dans un nouvel opus signé par les italiens de Milestone. Sans renouveler la formule et dans une sobriété qui pourra repousser le néophyte, ces runs sur terre battue, derrière un côté arcade prononcé, sont assez techniques. Les motos, légères et bondissantes se domptent au prix d’efforts et de concentration. La persévérance paie et fait découvrir un jeu au gameplay plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord.

Du mode carrière classique et efficace à la succession de grands prix se lancer dans l’arène est spectaculaire. Les tracés, fidèles aux originaux, font parcourir le monde et se caractérisent tous par des lignes droites, quelques virages en épingles et des successions de bosses plus ou moins imposantes. De quoi mettre à rude épreuve les suspensions des bolides. La physique tient un rôle prépondérant. La réception sur un saut ou le contrepoids de votre pilote à chaque tournant doit s’anticiper, surtout quand on affronte une vingtaine d’autres concurrents sur des circuits parfois assez étroits.

Le moteur de collision corrigé grâce à un patch salvateur, il n’est pas rare d’assister à des chutes dans le peloton. Déceler les difficultés lors des essais et effectuer les bons réglages sont le pain quotidien des champions. Les « retour rapides » permettent de corriger ses erreurs. Une fonction utile mais qui casse le rythme des courses. La moindre sortie de route, y compris le frôlement d’un brin d’herbe est sanctionnée par un retour sur le droit chemin, véhicule à l’arrêt. Effet systématique qui va là encore, contre la dynamique du jeu.

Nerveux et fourni en contenu : on compte des circuits en extérieurs et en Indoor devant un large public, « MXGP 2 » fait le job sur les points essentiels : le mode en ligne est solide, on peut créer son écurie, choisir sa tenue… De quoi ravir les amateurs de ce sport, moins populaire que le rallye ou les grands prix à moto. Le grand public devrait lui laisser une chance, après quelques chutes, le jeu réserve quelques sensations fortes. (Jeu testé sur PS4)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire