MXGP PRO

03/07/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

Difficile pour le simple amateur de simulation moto de suivre la cadence imposée par Milestone. Non content de signer les volets sur le bitume : (« Moto GP 18 » est sorti le mois dernier et « Ride 3 » débarquera en novembre), la boite italienne signe également les jeux de motocross. Ainsi pour succéder à un « Monster Energy Supercross » orienté arcade, voici, mois de six mois plus tard « MX GP Pro », un opus qui cible davantage les férus de la discipline, grâce à une flopée de nouveautés qui rendent les courses plus techniques que par le passé.

Dans la forme, on se retrouve toujours aux prises avec une vingtaine d’autres concurrents sur des pistes terreuses, plutôt larges et parsemées de bosses, favorisant les figures en tout genre. Les circuits du championnat du monde sont présents, fidèlement modélisés et une fois le casque enfilé mieux vaut s’armer de patience. Les collisions et les sorties de routes ne pardonnent pas et, à moins que l’on abuse de la fonction « rewind », les espoirs de podium s’envolent très vite. En ajoutant certains détails comme la présence de l’eau sur des tronçons, la capacité d’adaptation devient primordiale pour viser la gagne.

Le pari de ce volet est de rendre plus crédible la physique, et notamment le rapport entre l’homme et la machine. Et si la gestion de l’embrayage au moment du départ fait gadget, gérer les scrubs, ce geste qui consiste à mettre sa moto parallèle au sol lors d’un saut avant d’atterrir dans les meilleures conditions, fait mouche et apporte du sang neuf à la franchise. Là encore, si on n’a pas touché à la licence depuis un moment, il faut du temps avant de maîtriser l’astuce. Quoi de mieux pour aller tester le tout nouveau terrain d’entraînement, ouvert ? Preuve que tout a été pensé pour permettre d’apprendre et surtout de se perfectionner, avant d’aller jouer en ligne.

Si la carrière fait à nouveau dans le classique avec une gestion des sponsors et une progression des courses amateurs au championnat pro, on apprécie la possibilité de parcourir ce mode en difficulté normale ou difficile (réglages plus exigeants, pas de rewind…) sur des sauvegardes séparées. Pour augmenter la durée de vie, Milestone a aussi introduit quelques défis. La preuve d’un travail appliqué. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire