“NBA 2K16” : Détente et immersion

05/10/15 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

NBA 2K16 Parker

Dans les franchises annuelles des jeux de sport, il y a NBA 2K… et il y a les autres, tant la simulation de Basket est proche de la perfection mais arrive, lors de chaque édition à mettre la barre toujours plus haut. Visuellement, sur PS4, le jeu s’inscrit dans la lignée des deux épisodes précédents mais reste splendide. Point de vue son, la BO, essentiellement hip hop déchire, alors qu’en match, les commentaires anglais et les interview de mi-temps font le job. Question Gameplay, les animations sont plus détaillées, des nouveaux modèles de passes font leur apparition et diriger toute une flopée de stars : Tony Parker, Lebron James ou le MVP Stephen Curry procure un véritable plaisir tant leurs styles ont été respectés à la lettre. Jeu de passionnés fait par des passionnés, « NBA 2K16 » demande un temps d’adaptation, surtout pour les nouveaux venus, qui ne devront pas perdre patience devant les premiers paniers manqués. Le titre de 2K Sports est exigent et prend en compte de multiples paramètres avant de se laisser maitriser. Les habitués seront quant à eux ravis d’apprendre une refonte de l’Intelligence Artificielle et du coaching : si vous gagnez trop facilement une équipe, celle-ci jouera vraiment différemment au match suivant pour mieux vous contrer. Impossible donc de miser sur une seule stratégie.

Autre fonctionnalité : la création de sa salle de basket que l’on peut paramétrer dans les moindres détails : des logos qui flambent sur le parquet aux tiffos dans les gradins. S’ajoute à ce beau palmarès un management encore plus étoffé et un mode My Team qui permet de relever des défis en achetant des packs de carte de joueurs (dont des légendes comme Michael Jordan), on se dit que la coupe est pleine… C’était sans compter sur la cerise sur le gâteau : la fameuse carrière, une véritable incursion dans l’univers impitoyable de la NBA, aux commandes de votre avatar virtuel qui doit faire ses preuves avant de grimper dans la hiérarchie. Déjà doté d’un solide mode histoire, voilà que le scénario et la réalisation ont été confiés à un certain Spike Lee. Pourtant, malgré les attentes, Le cinéaste de Malcom X, He got game et Do the right thing, fan des New York Knicks déçoit et s’appuie sur des clichés pour dépeindre les débuts de votre protégé et ses relations extra sportives. Remis de cette déception, NBA 2K16 signe un sans faute. Indispensable, pour tous les férus de basket-ball… et les amateurs de jeux de sport. La référence, tout simplement.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire