NIER AUTOMATA

13/03/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

« Nier » fait partie de ces jeux au destin atypique. Relativement sorti dans l’anonymat sur PS3, il a ensuite atteint le statut de jeu culte, par la profondeur de son intrigue et la puissance des sentiments qui s’en dégagent. L’idée de développer une suite a donc ravi les fans, surtout que pour l’occasion Square Enix s’est associé à Platinum Games, les papas de l’ensorcelante sorcière « Bayonetta ». De quoi promettre un mix entre RPG et action dévastatrice. Et bonne nouvelle, ce « Nier Automata » tient toutes ses promesses. Et même plus.

On passera donc sur les menus défauts. A savoir une technique en deçà, malheureuse caractéristique de la grande majorité des productions nippones. Retard auquel s’ajoute une direction artistique particulière à double tranchant, celle d’un monde grisâtre et souvent dénué de vie. On aime ou on déteste mais en tout cas, impossible d’y rester indifférent. Pour peu que l’on passe outre cet aspect, et que l’on se renseigne sur l’histoire du premier volet, auquel il est maintes fois fait référence, on se retrouve, ni plus ni moins, devant un titre indispensable, à posséder dans sa ludothèque PS4 ! On ne spoilera pas l’écriture très mature et qui pousse à la rejouabilité avec ses nombreuses fins (plus d’une vingtaine), mais on soulignera que le New Game + est indispensable pour découvrir tous les secrets du périple, en l’abordant selon différents point de vues.

Porté par des musiques enchanteresses, véritablement épiques : une, si ce n’est la meilleure BO vidéoludique entendue depuis des lustres, « Nier Automata » s’appuie sur un gameplay nerveux. Une alternance entre baston à coups de combos et phases de shoot’em up à vaisseau. La force de se renouveler en permanence, de tenir le joueur en haleine lors des nombreuses missions à remplir. Rebondissements, montées en puissance, quêtes annexes, armement à personnaliser, niveaux de difficultés à foison. Rien ne manque à un titre qui à toutes les cartes en mains pour devenir aussi culte que son illustre aîné… en s’ouvrant davantage au grand public. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire