“POKEMON SOLEIL” : Accrocheur et lumineux

19/12/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

pokemon-soleil

A peine le phénomène Pokémon Go commence-t-il à s’essouffler – le froid de l’hiver calmant pas mal les ardeurs des aventuriers armés de leur cellulaires -, voilà que Nintendo sort un nouvel opus canonique de son best-seller. Noms de code « Pokemon Soleil » et « Pokemon Lune », binôme prêt à réchauffer la grande majorité des 3ds présentes sur le marché… et sans doute rallier de nouveaux émules à sa cause.

On ne le répètera jamais assez, « Pokémon » est le jeu d’aventure parfait pour initier les enfants à la discipline. Les bestioles sont craquantes, les affrontements amicaux et il est sans cesse rappelé qu’il faut soigner ses protégés. Dans les faits, cette 7e génération ne modifie pas la formule gagnante, qui mène votre petit héros, légèrement personnalisable, à la conquête du titre de meilleur dresseur. Il sera bien question, plus tard, d’affronter des ennemis venus d’ailleurs, mais cela reste un prétexte pour intégrer quelques variantes de personnages bien connus des amateurs.

L’originalité vient en premier lieu de l’archipel d’Alola, où votre maman décide d’emménager pour que vous jouiez au Pokémon ! Elle n’est pas belle la vie ? Oui car tous les habitants sont obnubilés par eux et possèdent le leur, ce que vous ne tarderez pas à comprendre aussitôt votre ami en poche. Le choix du monde ouvert séduit, mais le parcours reste toutefois assez balisé et se charge de vous ramener sur le droit chemin si vous vous égarez trop de votre objectif. Tout au long du périple on visite les différentes îles des lieux aux graphismes simples mais attrayants, dans le plus pur style Nintendo. Au passage et sans doute dans le but de ne pas froisser les possesseurs de 2ds, la fonction 3d passe à la trappe. Une broutille.

Comme de coutume les affrontements se font au tour par tour, à l’aide des types de Pokémon. Feu, eau, plante… chacun a ses spécificités propres et s’améliore au fil du temps. Plus difficile que par le passé, malgré la présence de la force Z, un coup dévastateur, les fights ont le bon goût de vous rappeler quel est le point faible de tel ou tel Pokémon. Utile pour se sortir de situations délicates ou faire baisser drastiquement la barre de vie de ceux qu’on veut chopper via ses pokéballs. Brillamment pensé avec son cycle jour / nuit (la version lune décale l’horaire), ses fonctionnalités sociales efficaces telles une place festive où on invite ses amis, cette version remaniée est aussi plaisante que fédératrice. Le jeu tout public par excellence promis à se retrouver sous des millions de sapins. (jeu testé sur New 3ds)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire