RAGE 2 -PREVIEW

30/01/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , ,

A gauche, Avalanche, développeur des « Just Cause » et de l’adaptation vidéoludique d’un certain « Mad Max ». A droite ID Software, à qui l’on doit des blockbusters comme « Wolfenstein » et « Doom ». Plutôt que de s’affronter, les deux studios se sont alliés le temps d’un « Rage 2 » féroce et nerveux où pad en main, sur une version preview testée dans les locaux de l’éditeur Bethesda, respire le savoir-faire.

A découvrir les terres rougeâtres, dévastées et les dangers qui y rodent, on se dit finalement que l’anti-héros cher à George Miller y aurait sa place. Ce n’est (une question de temps ?) pour le moment pas le cas puisqu’on y incarne un ranger, le dernier de son espèce. L’idée est de nous faire parcourir, tel un « Borderlands » ou « Far Cry » un monde ouvert en vue FPS. Mais attention, « Rage 2 » se joue uniquement en solo. Un choix délicieusement old-school qui permet à priori de se plonger dans une histoire haletante et un personnage charismatique savamment dessiné. Les deux missions principales proposées lors de cet essai promettent également une diversité de gameplay appréciable.

Après avoir déambulé dans une ville peuplée de gueules et de créatures et avoir complété son arsenal dans un magasin, on est invité par la maire du coin à accomplir deux tâches. La première consiste à participer à un dangereux jeu télévisé… où le but est de rester le dernier survivant. S’en suit une succession de petites arènes avec des kamikazes qui nous foncent dessus et des mutants armés de grenades. De quoi nous rappeler au bon souvenir d’un « Super Smash TV ». Sans être insurmontable cette partie shoot montre que les réflexes sont essentiels pour triompher. Heureusement, avant de partir à l’abordage, on peut aller récupérer un bouclier temporaire ou un lance-roquette. Des objets précieux mais forcément bien gardés au sein de camps ennemis. La seconde mission débute par une course à bord de Buggy. La conduite est arcade, avec une impression de vitesse plutôt bonne. Ensuite, il faudra réduire à néant un animal de compagnie plutôt gigantesque puis s’enfuir du complexe dans lequel on est enfermé. Efficace.

A trois mois de sa sortie, prévue le 14 mai 2019, ces deux petites heures en présence de « Rage 2 » donnent l’eau à la bouche. Sans renouveler le concept, les développeurs semblent miser sur le level design, qui joue sur l’espace et la verticalité, avec une alternance de zones closes ou étendues pour nous permettre de varier les approches. Comme dans « Doom », la santé ne se régénère pas automatiquement, mais des objets de soins apparaissent des cadavres des mécréants et une furie se déclenche après une succession d’élimination. L’armement semble conséquent et les véhicules sont à l’honneur. L’attaque de convoi où l’on doit affronter (au sens propre) plusieurs bolides est jouissif. Il faudra cependant veiller à la fréquence et au nombre d’évènements aléatoires qui se dresseront dans notre parcours. Le rythme étant essentiel dans ce style de jeu. Verdict sous peu !

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire