“SPORTS BAR” – “CARNIVAL GAMES” – “WEREWOLWES WITHIN” : Réalité sociale

23/12/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

Depuis son lancement, mi-octobre, le Playstation VR a réussi à se démarquer par la variété de son catalogue. Cette réalité virtuelle démocratisée – bien qu’il manque encore à notre goût une kill-app, une aventure digne de ce nom à parcourir sur une centaine d’heures -, les développeurs profitent de cette nouvelle manière de jouer pour s’essayer à quelques titres festifs. Pas de prise de tête ou de nausée à l’horizon, mais des compils ou du jeu en société, à tester à plusieurs en soirée.

SPORTS BAR VR

psvr_03

Comme son nom le suggère, « Sport bar VR » met en lumières certaines activités que l’on retrouve dans un Pub. Pour peu que vous soyez armés des actuellement introuvables PS Move, la sélection est plutôt sympathique et répond bien aux commandes. Grand classique, les fléchettes vous pousseront à toujours améliorer votre score, le billard demande calcul et précision alors que le jeu de hockey sur table fait efficacement le boulot grâce à une excellente physique du palet servie par un gameplay nerveux. Les dominos et une sorte de lancer de balle sont par contre plus anecdotiques, tout comme l’inévitable du jukebox. Amusant contre l’intelligence artificielle, l’intérêt est décuplé à plusieurs.

CARNIVAL GAMES VR

Egalement disponible contre une vingtaine d’euros, « Carnival Games VR » est une invitation à pénétrer dans un parc d’attraction assez particulier. Au menu, douze mini épreuves décalées qui sollicitent autant les réflexes que les zygomatiques. Là encore, les PS move sont nécessaires pour profiter du titre édité par 2K, où le lancer d’anneaux côtoient le shooting sur fantômes, l’accrobranche, le basket, le dégommage de bouteilles voire le rattrapage de tartes en plein vol. Ambiance fête foraine oblige, plus votre score sera élevé, meilleurs seront les lots remportés. Sympathique pour se tirer la bourre donc… même si le concept même du jeu fait qu’on y reviendra par intermittence.

WEREWOLWES WITHIN

werewolveswithin_monologue_1458034564

Last but not least – Dernier et pas des moindres -, « Werewolwes Within » s’inscrit dans la lignée des adaptations de jeux de société sur console par Ubisoft. Un pari réussi vu que « Les Loups Garous de Thiercelieux » est ce qui se fait de mieux en la matière. Le concept rappelons-le, basé sur le mensonge, la mauvaise foi, met aux prises ces bestioles qui, à la nuit tombée, viennent croquer des villageois. A ces derniers de démasquer, lorsque le jour se lève, l’identité des agresseurs… Uniquement praticable en ligne – merci la fonction micro du PS VR – et sans mode solo contre l’IA donc (mais quel en aurait été l’intérêt ?), le titre possède une identité visuelle accrocheuse. Incontournable… pour peu que l’on tombe sur des joueurs qui s’amusent « sérieusement », ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Entièrement dépendant de sa communauté qui s’affinera certainement au fil du temps, ce « Werewolwes Within » a aussi pour particularité de réunir à la fois les joueurs PS4 et leurs homologues PCistes qui disposent d’un Oculus Rift. Du cross plateforme suffisamment rare pour être souligné… et salué ! (Jeux testés sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire