SUSHI STRIKER: THE WAY OF SUSHIDO

17/06/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

La Switch n’en finit plus de nous étonner… et d’enrichir son catalogue avec des propositions alléchantes et originales. Jugez du peu : la nouvelle pépite de Nintendo vous offre la possibilité de devenir un maître Sushi au cours d’un jeu de réflexion mené tambour battant. Classiquement, après avoir choisi votre personnage : fille ou garçon, l’histoire sur fond de guerre de Sushi (sic) qui a divisé la planète et raréfiée la nourriture, débute. C’est décalé, coloré et drôle, surtout que toutes les vignettes sont traduites en français. Le style entre manga japonais et dessin occidental trouve un bon équilibre et c’est sourire aux lèvres qu’on aborde les combats.

Oui car les maîtres sushis lancent les assiettes aussi vite que les ninjas balancent des étoiles. Les bases du gameplay sont simples à assimiler. Des mets défilent sur plusieurs tapis roulants… A vous de les réunir selon la couleur de leur plat en créant une chaîne lorsqu’au moins deux d’entre eux se touchent lors des déplacements. On stocke alors la nourriture, avant de l’ingurgiter et de balancer les récipients sur l’adversaire, qui de son côté tâche aussi de réduire votre barre de vie. Sans surprise, le gagnant est celui qui reste debout.

Plusieurs mécaniques ajoutent de la profondeur au concept. A commencer par un tapis commun sur lequel il est bon de se servir. Des objets spéciaux comme des ralentisseurs aident à étudier sa stratégie pendant que vos esprits, des alliés tout mignons, emmagasinent de l’expérience avant de vous donner un pouvoir dévastateur comme électriser toute la vaisselle ou doper sa puissance. La montée de niveaux, certains items à usage unique ou encore une fonction de « plat préféré » qui donne un avantage certain pour peu qu’on arrive à en dévorer suffisamment, sont d’autres notions à assimiler pour rétablir la paix. L’écran est parfois surchargé, ce qui nuit à la lisibilité, mais oblige à garder sa concentration d’un bout à l’autre. Les retournements de situations sont donc nombreux.

« Sushi Striker » est un jeu frénétique… que l’on conseillera principalement en mode nomade afin de sélectionner les préparations grâce au tactile – et non avec les boutons – et glaner ici et là quelques micro secondes indispensables à haut level… et en multi, local ou en ligne ! Le résultat est une franchise pleine de fraîcheur qui respire l’été et sort des sentiers battus. A essayer, puis à adopter. (Jeu testé sur Nintendo Switch)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire