THE ELDER SCROLLS ONLINE : ELSWEYR

07/07/19 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , ,

Décliné sur à peu près toutes les plateformes possibles, « Skyrim » commence aussi à dater. « Elder Scrolls VI » est donc attendu par tous les amoureux de jeux de rôles. D’ici sa sortie, à une date encore inconnue, la saga continue cependant d’exister via des épisodes mobiles et son opus online. Après un lancement en demi-teinte en 2014 sur PC, cette proposition multi a su évoluer dans le bon sens en revoyant par exemple son système économique pour sortir l’année suivante sur consoles. Idée concluante puisque le MMO de ZeniMax Studios continue de séduire la communauté. Au point qu’aujourd’hui, une nouvelle grosse extension (payante) voit le jour.

« Elsweyr », tel est son nom, vous amène au pays des Khajiits, créatures hybrides entre l’homme et le chat. Dans cette contrée où trônent différents temples, qu’il nous est bien évidemment demandé d’explorer de fond en comble, les dragons font leur grand retour. Ils sont l’occasion de faire briller l’aspect coopératif du titre, avec des affrontements assez spectaculaires. Toujours aussi dynamiques, ils sont un véritable défouloir et mettent toujours en lumière les combats magiques, grâce à l’arrivée de la classe du nécromancien. Ce dernier possède le pouvoir d’invoquer des squelettes qui se battent à ses côtés. Très fun à jouer, il est aussi idéal pour les débutants, qui seront ravis d’apprendre qu’il n’est pas nécessaire d’avoir atteint un haut level pour se lancer dans ce nouveau chapitre, qui va de surprise en surprise dans son scénario.

Solide, comme l’étaient en leur temps les ajouts de « Morrowind » et « Summerset », l’ajout mérite le détour par le caractère atypique des lieux traversés. Le Gameplay est malgré tout un peu trop similaire à ses prédécesseurs. Gageons que les développeurs se montrent plus innovants sur ce point à l’avenir. Cela évitera que la routine finisse par s’installer. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire