TRAILBLAZERS / FORGOTTON ANNE : JEUX ANIMES

27/05/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , ,

TRAIBLAZERS

Le jeu vidéo réserve parfois des mélanges improbables et celui de « Traiblazers », en fait partie. Il faut dire que réunir au sein d’un même jeu à l’esthétique comics des années 1980 le concept de peinture introduit par « Splatoon » et les courses effrénées de « Wipeout » / « F-Zero » pouvait laisser perplexe. Pad en main, la mixture prend forme, le temps d’un jeu frais, arcade et terriblement accrocheur.

Que l’on joue seul ou en bonne compagnie, la coopération est de mise entre les pilotes d’une même écurie. Chaque binôme est associé à une couleur de peinture. L’aspect stratégique consiste à colorier le circuit… pour que votre allié bénéficie d’un boost en passant aux bons endroits. On se relaie et on doit forcément faire face à des adversaires tout aussi déterminés, que l’on pourra attaquer au détour d’un virage. Les joutes tombent rapidement dans le n’importe nawak mais l’ensemble, heureusement, reste lisible.

Sans être révolutionnaire, le pilotage est accessible. Il procure des sensations fortes et une vitesse grisante. Les circuits sont suffisamment variés pour qu’on s’amuse et la galerie de personnages loufoques, dans le style « Overwatch » accroche l’œil. Une jolie surprise donc, qui n’oublie pas de proposer pour les solistes un mode histoire complet découpé en chapitres avec son lot de défis à relever. (Jeu testé sur PC)

FORGOTTON ANNE

Porté par une esthétique soignée de bout en bout, « Forgotton Anne » est un véritable dessin animé interactif, qui attire l’œil par la beauté de ses décors et la richesse de son univers. Pas question toutefois de parcourir le monde réel, mais d ‘arpenter les terres oubliées, ce lieu où des objets délaissés atterrissent et espèrent reprendre vie grâce à l’anima, une source d’énergie mystérieuse qui attise forcément les convoitises. On s’en doute, un incident va venir perturber l’ordre établi et forcer notre chère Anne à partir à l’aventure.

Parfaitement fluide, le titre des danois de ThroughLine Games – publié par Square Enix –  s’appuie sur sa direction artistique en 2D, une histoire qui ne manque pas de poésie et la complexité de ses personnages pour nous happer une petite dizaine d’heures. On note quelques temps morts pendant le parcours mais l’alternance entre des phases de plateformes et des énigmes rend le voyage agréable. C’est cohérent et si l’on bloque sur certains puzzles, avec des allers-retours parfois frustrants, on est loin de la difficulté de certains point & click.

Assez bavard mais bien doublé en anglais – tout est sous-titré en français, un bon point -, « Forgotton Anne » sait aussi se montrer contemplatif lors de séquences style japanime Ghibli du plus bel effet. Une belle réussite pour un jeu finalement atypique, qui rappellera aux plus anciens des chefs d’œuvres comme « Another world » ou « Flashback ». Comme références, il y a pire… (Jeu testé sur Xbox One X)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire