TT ISLE OF MAN – RIDE ON THE EDGE 2

22/03/20 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

Les amateurs de deux roues le savent. Chaque année, la première semaine de juin, l’île de Man située en Grande-Bretagne accueille une course dantesque, sur un circuit de près de 60km. Les routes sont bien entendu fermées, mais le tracé reste périlleux avec des petits chemins, des changements de dénivelées et des virages tortueux… Un rendez-vous qui s’est plusieurs fois soldé par des drames. Désireux de retranscrire cette atmosphère, Kylotonn (à qui l’on doit des volets de WRC) avait déjà sorti un jeu il y a deux ans, en prenant soin de restituer le circuit à l’identique, grâce à une technologie de pointe. Un principe repris dans cette « suite »… qui améliore grandement la formule.

Avec l’aide d’un pilote professionnel, le pilotage des motos à été repensé. Leur comportement est effectivement plus réaliste. Il est cependant nécessaire de passer du temps à s’entrainer avant d’apprivoiser les bécanes, tant la moindre erreur envoie le pilote au tapis, y compris avec les aides au pilotage activées. La sensation de vitesse est grisante (mention spéciale à la nouvelle vue casque) et les différentes courses (17 au total), qui prennent place en Irlande ou en Ecosse permettent de se faire la main avant d’essayer de remporter l’épreuve reine dans la catégorie de son choix.

Le mode carrière est efficace. Il s’appuie sur un calendrier où sont répertoriés les différents challenges aux niveaux de difficultés variables. Comme de coutume, on signe avec une écurie qui assigne différents objectifs. Au fil des résultats, on gagne de l’argent virtuel pour changer sa moto ou l’améliorer (les réglages sont importants). Des points de réputation et des bonus pour augmenter par exemple la chauffe des pneus au démarrage sont aussi attribués. Un petit côté RPG sympathique.

Plus orienté simulation que la série des « Moto GP » chère aux italiens de Milestone « TT Isle of man – Ride on the Edge 2 » demeure donc une excellente alternative. Le contenu assez étoffé, l’aspect technique convaincant et le gameplay, au poil, font que les amateurs y trouveront facilement leur compte. Même si quitte à le répéter, l’apprentissage se fait à la dure ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire