WOLFENSTEIN 2 : THE FREEDOM CHRONICLES (DLC)

01/03/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

La gestion des DLC est devenue un paramètre incontournable du modèle économique d’un AAA. Et même s’il fait un peu figure d’Ovni avec la volonté (réussie) de se focaliser uniquement sur une aventure solo, « Wolfenstein 2 » et son futur parallèle où les nazis ont remportés la seconde guerre mondiale ne fait pas exception à la règle. En effet, l’idée, malicieuse, ne vous invite pas à prolonger le périple de ce cher William J. Blazkowicz, mais à vivre trois missions distinctes en présence d’autant de personnages charismatiques.

Premier à avoir ouvert le bal en fin d’année dernière, Gunslinger Joe, ancien joueur de football américain, mise sur une action intense. A proprement parler, le molosse ne possède pas de pouvoirs inédits mais sait user de sa force et de ses flingues pour faire valser les sbires d’Hitler. Une formule pas entièrement renouvelée mais un plaisir omniprésent, agrémenté d’une petite touche BD décalée, laquelle se fond parfaitement à l’univers.

Héroïne à l’œil bandé, l’agent Silent Death -état civil : Jessica Valiant-, est plus à l’aise dans l’infiltration, avec sa faculté de se faufiler notamment dans les conduits pour mettre à mal ses proies. Pas de panique, elle sait aussi faire parler la poudre si les SS débarquent en masse ! Toujours aussi stylé dans son graphisme et réussi dans son level design – mention spéciale au complexe – ces deux heures en sa compagnie s’avèrent divertissantes.

En attendant l’arrivée prochaine du Capitaine Wilkins, transfuge de l’US Army, ces épisodes spin-off, ne renouvellent pas la formule mais font le taf question intensité et durée de vie. Le fait de continuer à élargir cet univers sombre, violent, mais cohérent sans chercher à relier toutes les histoires est payant et permet à Bethesda de ne pas trop appuyer le fan service. Une initiative louable, même si quelques ajouts dans le gameplay permettraient de parfaire une formule rodée, manquant encore un peu de folie. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire