“WRC 6” : le rallye pour tous

20/10/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

wrc6_screen_13

L’an dernier, le jeu officiel de Rallye revenait de fort belle manière sous la houlette de de Kylotonn. Attendus au tournant pour leur seconde sortie, les développeurs français font le bon choix de se différencier de la concurrence symbolisée par l’ogre « Dirt Rally ». Plutôt que de la jouer simulation, l’heure est aux sensations arcades. Les bolides sont faciles à piloter et leur inertie appréciable pour qui n’a pas envie de se perdre dans une multitude de réglages pointilleux. Pas question de partir en tête à queue à tout bout de champ, donc.

Si en conséquence, on déconseillera le titre aux puristes, « WRC 6 » a le mérite d’ouvrir une discipline de niche, ou du moins assez fermée, au plus grand nombre. Le plaisir de parcourir en solo, contre le chrono; les spéciales est unique. Les tracés sont assez techniques et les sensations sur les différents revêtements (terre, asphalte…) sont bien retranscrites. Pad ou volant en main on se prend pour Sébastien Ogier. Autre bonne résolution, l’amélioration du copilote. Catastrophique niveau timing dans « WRC 5 », il donne cette fois les indications dans le tempo. Pour le reste, le pilote en herbe voit ses réflexes mis à l’épreuve. Le rallye est connu pour ses successions de virages à enchaîner à toute blinde. En cas de faux pas, une pression sur « Carré » permet de revenir en course… contre une petite pénalité.

Bien que perfectible graphiquement : on ressent un fort aliasing et les décors sont sommaires, l’impression de vitesse, y compris en vue extérieure, est au rendez-vous, tout comme la fluidité. Histoire de donner un challenge au joueur, on retrouve lors du mode carrière qui vous fait classiquement partir d’une écurie junior avant d’atteindre les sommets un système de réparation des pièces endommagées à gérer selon un temps alloué et la force de vos mécanos. Concept sympathique, comme ces évènements ponctuels en ligne qui renouvellent le contenu et poussent à se surpasser pour faire « péter le chrono ».

wrc6_screen_14

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire