“WWE 2K19” / “FIRE PRO WRESTLING WORLD”

29/10/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

WWE 2K19

Pour beaucoup 2K… est synonyme de jeu de Basket… Pourtant l’éditeur – qui fait toujours attendre un nouveau « Borderlands » – propose chaque année une simulation de catch extrêmement complète. Un gameplay rodé, des graphismes photoréalistes, des superstars en pagailles, une flopée de modes de jeu… et des combats spectaculaires séduisent les fans. Quitte à laisser les novices ou simples amateurs un peu sur le carreau. Entre sport et spectacle, la discipline chère à Hulk Hogan est atypique. Logiquement, cela se reflète dans la série.

La génération de consoles étant arrivée à maturité depuis un petit moment, l’heure n’est plus au changement de moteur ni à une révolution de la prise en main. On est donc en terrain connu. C’est propre, fluide, l’entrée en scène des warriors fait toujours son petit effet et pad en main on a toujours ce système de cercles, avec gestion du timing pour les prises au sol. Assez ardu, mais nécessaire pour refléter toute la variété de la discipline. Au gamer de faire son apprentissage. De nouvelles animations ainsi qu’une meilleure intelligence artificielle sont toutefois au programme.

S’inscrire dans la continuité ne signifie pas faire un mauvais jeu. Et ce cru 2019 cherche avant tout à proposer une expérience ultra-complète. Le roster fort de 200 catcheurs (en comptant les différentes versions de certaines vedettes) fait fort. Idem en ce qui concerne les variantes… plus de 50 ! Dernier à rester debout, combats en équipe, 1 vs 1… L’expérience est à la carte. On apprécie aussi le retour du Showcase où l’on suit par exemple le parcours de Daniel Brian. Quant à la carrière où l’on fait évoluer son avatar avec des points de style, elle est racontée par les stars. Immersion garantie. Dans la lignée d’un « Mortal Kombat », des tours aux règles spécifiques font office de survivals. L’absence de régénération de santé transforme le concept en véritable challenge.

Impossible donc de s’ennuyer si on aime la WWE. L’ambiance est toujours bouillante et les extravagances de ces hommes et femmes culottés font mouche. Incontournables des titres 2K, la monnaie VC coule à flot et permet de débloquer arènes et personnages. Inutile cependant de crier au scandale : elle se gagne uniquement in-game et aucune microtransaction n’est à l’ordre du jour. Assez rare pour être souligné. (Jeu testé sur PS4 Pro)

FIRE PRO WRESTLING WORLD

Non, 2k n’a plus le monopole des jeux de catch. Réservé jusqu’alors au pays du soleil levant, la série « Fire Pro Wrestling World » débarque en Europe. Et si son rendu 2D aux détails minimalistes peut prêter à sourire et parait indigne d’un titre vendu au prix fort… Pad en main, c’est une autre histoire, tant Spike Chunsoft a effectué un travail remarquable. Une succession de choix radicaux qui séduiront plus d’un gamer.

En présence des stars japonaises et de quelques occidentaux – légèrement revus et corrigés pour des histoires de droit – on se retrouve devant une jouabilité simple, mais extrêmement complexe à maitriser. Un bouton pour les coups faibles, un autre pour les moyens et un troisième pour faire parler toute sa puissance. Enfin, une tranche sert à récupérer de l’énergie quand l’adversaire vous laisse un peu de répit. La combinaison de ces touches associée au timing et au positionnement de l’adversaire permet de sortir une multitude de choppes / frappes. Et attention à ne pas se griller en début de partie, les contres sont mortels et votre endurance limitée.

Une autre difficulté vient de l’absence de barre de vie à l’écran. Seules les mimiques de votre double virtuel vous indiquent l’état de sa santé. Les matchs ont aussi tendance à durer de longues minutes ce qui implique des joutes stratégiques. Et à haut level, le sang-froid se mêle aux débats. Agréable en multi, « Fire Pro Wrestling » est fun en solo grâce à des défis pour se faire la main… et un mode histoire « Fighting road » qui vous fait partir en bas de l’échelle pour arriver – on s’en doute – à devenir le champion suprême. Avec sa présentation visual-novel et le nombre incalculable de techniques à apprendre, il y a de quoi faire. Une alternative solide à WWE 2K19… même si là encore, l’exigence et la patience sont de rigueur. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire