YAKUZA 6 : THE SONG OF LIFE

27/05/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

L’aventure de Kazuma touche à sa fin. Au fil des ans et des générations de consoles, notre Yakuza préféré aura fait plier des gangs à sa cause et ému nombre de joueurs. La Ps4 n’a pas fait exception à sa loi en accueillant notamment un opus « Zéro » majestueux, suivi d’un remake de l’épisode original. Et en attendant que la suite débarque – elle est d’ores et déjà annoncée au Japon – Sega nous invite à faire un bond dans le temps, vers la possible conclusion de la saga.

Telle une bonne série, on conseillera donc aux novices de découvrir l’histoire, dense et complexe, dans l’ordre. Pour ceux qui voudraient directement franchir le pas, un prologue se charge de revenir sur quelques évènements majeurs de « Yakuza 5 », qui ont conduit notre héros à être emprisonné. Sa sortie de taule sonne donc comme une libération et il a hâte de retrouver les enfants de l’orphelinat qu’il a fondé. Malheureusement, la disparition de l’une de ses protégées le force à reprendre du service.

Fidèle à ses origines, « Yakuza 6 » n’est pas un open world et n’offre qu’un soupçon de liberté dans les zones à visiter. Loin d’être un défaut, ce choix amplifie l’effet cinématographique et donne une aura particulière à cette guerre entre loubards. Les cinématiques et autres séquences dialoguées (voix et textes en anglais) sont nombreuses et mettent en lumière les liens entre les différents personnages. Nouvelle preuve de cette influence 7e art, la présence dans le casting de Takeshi Kitano dans un rôle qu’on vous laisse le soin de découvrir.

Si l’histoire est prenante et la partie castagne suffisamment nerveuse pour défouler les fans de beat’em all, une partie tactique a été introduite avec la possibilité de prendre le contrôle des rues via son clan. On recrute, fait monter de niveau ses sbires et on les envoie à la casse. De quoi apporter un peu plus de fraîcheur, même si ces affrontements sont dispensables. Dans cette optique du toujours plus, les mini jeux, qui ont fait la réputation des Yakuza sont aussi présents. Karaoké, Baseball… activités coquines. Tous les ingrédients sont là, et la  partie visuelle est soignée grâce à un souci du détail qui rattrape une relative raideur dans les animations. Un bon jeu d’action donc, prenant et à la durée de vie solide. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire