YS VIII : LACRIMONA OF DANA

22/10/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

Moins populaire que « Final Fantasy » ou « Dragon Quest », la série des « YS » souffle ses trente bougies. Anniversaire fêté comme il se doit, avec l’arrivée d’un nouvel épisode sur PS4. Inscrit dans la grande tradition des jeux d’aventure, ce 8e opus est un action RPG envoutant grâce au charme de l’île de Seirein, endroit paradisiaque à fouiller de fond en comble.

Tout commence par un naufrage, lorsque votre jeune héros, Adol, échoue sur cette mystérieuse terre suite à un duel contre un monstre marin. Revenu à lui, il ne tarde pas à retrouver un à un les membres de l’équipage du bateau sur lequel il se trouvait. Loin d’être anecdotique puisque les survivants viennent peu à peu peupler la colonie et bâtissent un nouveau village avant de se spécialiser dans un domaine précis. Mais avant d’obtenir leurs faveurs, il faudra leur rapporter régulièrement des ressources. Prétexte sympa pour pousser à l’exploration.

Plaisante et colorée, Seirein est un terrain de jeu soigné et varie ses décors. Découvrir une nouvelle zone, avec sa faune et sa flore est un petit enchantement, même si on aurait aimé que la réalisation technique, assez vieillotte, suive la belle direction artistique. Heureusement c’est fluide et dans les donjons, les combats sont hyper nerveux. En temps réel, ils se rapprochent du beat’em all. Adol étant accompagné de deux acolytes lors de sa quête, il faut switcher sans cesse entre les membres du trio pour venir à bout du bestiaire. Chaque guerrier étant en effet, plus ou moins efficace selon le type d’ennemi.

Entièrement localisé en français, le titre de Falcom constitue une porte d’entrée idéale pour découvrir la saga. Du travail soigné de la part de Nihon Falcom, développeurs qui sans renouveler le genre ont su s’approprier les bonnes idées vues chez la concurrence… en laissant les défauts de côté. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire