Africa Fête au Dock des Suds

11/07/17 par  |  publié dans : A la une, Concerts, Festival, Musique | Tags : , , , , , ,

Africa Fête au Dock des Suds, treizième.

Manu Dibango

Hommage

C’est une édition spéciale dédiée à Mamadou Konté, fondateur il y a treize ans de cette manifestation à Marseille, itinérante au Cameroun et seizième au Sénégal. Pour l’occasion, elle était sous le haut patronage de quatre géants, Ray Lema et Manu Di Bango sur la même scène puis des deux frères Touré Kunda. Cette session était menée à un rythme d’enfer par l’équipe de Soro Solo, qu’on peut entendre tous les soirs sur France Inter dans « L’Afrique Enchantée ». Autant dire que la chaleur était africaine et l’énergie explosive. Quand la danseuse africaine se déchaîne, tous les démons de l’Afrique l’habitent dans sa transe effrénée. On comprend pourquoi sous le vernis des évangélisations successives ils sont resté animistes.

 

Soro Solo est un érudit, il semble tout savoir de l’Afrique, de ses musiques et de son histoire, qu’il égrène sans fard de pays en pays depuis la colonisation remplacée par les dictateurs du cru, jusqu’à ses aspiration à la démocratie en construction ou en point de perspective utopique, pour éclairer ce concert torride où le public était appelé à chanter et à danser. Comme il était venu pour ça, c’était un grand moment de cette énergie africaine à la fois contemporaine et proche de ses racines.
« Le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre » dit on là bas.

 

Ray Lema en duo avec Manu Dibango

Bien sur on aurait aimé que les géants fussent plus longtemps en scène, mais pour une participation amicale c’était déjà un cadeau de roi. La Fiesta des Suds nous a donné de mauvaises habitudes dans les mêmes Docks avec trois scènes et trente concerts en trois jours, on en veut toujours plus et on n’en a jamais assez.
Le Festival aura duré , on attend déjà l’édition 2018.

 

Touré Kunda

 

 

Jean Barak

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire