Eths au Trabendo

07/12/07 par  |  publié dans : Concerts, Musique

Le 30 novembre dernier, Eths donnait un concert au Trabendo, à la Villette. Chose promise chose due, je vous livre mes impressions.

Après avoir cherché le Trabendo pendant plus d’une demi-heure, j’arrive pile dans les temps pour voir la fin de la première partie. Le groupe Houston Swing Engine, originaire de Lausanne en Suisse, essaie de chauffer les planches. Je dis bien essaie, car à part deux ou trois fans hystériques, leur côté trop caricatural ne semble pas séduire la foule. Après un changement de décor rapide et sommaire arrive la seconde tête d’affiche, Headcharger. La salle se réveille d’un coup, et elle a bien raison car le groupe décoiffe. Il enchaîne les chansons à un rythme infernal et la foule lève les bras à chaque refrain.

Après une petite pause, les membres d’Eths débarquent enfin sur scène. Ils commencent leur show avec certains de leurs titres les plus connus, Samantha et Détruis-moi. Le public les acclame, et les pogos me poussent à reculer pour laisser la place à plus costaud que moi. L’ambiance est au rendez-vous. Les musiciens se donnent à fond ; ils sont très présents sur scène. La voix de la chanteuse, toute aussi puissante que sur l’album, nous en met plein les oreilles. Malheureusement elle ne nous en met pas plein la vue, étant toujours accroupie, on ne peut que l’apercevoir de temps à autre. S’ensuivent des chansons du dernier album, peut-être un peu plus calmes, qu’étonnamment le public connait déjà par cœur et entonne avec la même voix gutturale que Candice. J’en profite pour m’avancer et mieux profiter du spectacle. Eths entame alors Pourquoi, et un furieux de deux mètres me rentre dedans. Qu’il soit rassuré, mon nez se porte bien !

Le concert est un véritable succès, puisque même après le rappel À la droite de Dieu, le public refuse de s’en aller. Le groupe en profite pour signer quelques autographes et remercier les fans. Bien évidement, Candice est la plus entourée, et donc la moins accessible. Personnellement, je préfère discuter avec les musiciens, et les féliciter pour leur super concert. Ils sont vraiment charmants.

Bilan : Eths est assurément un groupe de scène, et malgré quelques passages où la tension redescend, il sait replonger le public dans son univers sombre et désabusé.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

2 commentaires

    Engy  | 07/12/07 à 13 h 27 min

  • Au fait, et les coups de bottes alors (lu dans l’article du mensuel) mythe ou réalité?

  • Diana  | 07/12/07 à 13 h 40 min

  • Mythe! Ils sont sympas et contents d’être sur scène. Il n’y a donc rien à craindre de ce coté là….

Laisser un commentaire