Prohom : Allers Retours

30/07/07 par  |  publié dans : Albums, Musique

Le topic du jour sera consacré à l’écoute et à la critique du dernier album de Philippe Prohom, auteur – compositeur – interprète lyonnais de son état. Après un premier album homonyme sorti en 2002 et le second intitulé Peu importe en 2004, Prohom a parcouru les routes de France avant de reprendre le chemin des studios en 2006, débarassé de l’encombrante tutelle d’Universal.

Dès lors, on pouvait s’attendre à une créativité musicale et textuelle complètement débridée. On avait hâte d’entendre des textes aussi noirs et vindicatifs que Mon Miroir et moi ou Ca oublie d’aimer.

Or, Prohom déçoit. Où sont les messages sur la préservation de l’environnement, la noirceur des autoportraits des opus précédents? Cet album accumule les titres trop similaires à Georges (Mon étiquette, Grossier) même s’ils se révèlent très péchus et préfigurent de bons délires en concert.
Reste la musique. Les mélanges d’électro et de rock sont toujours incisifs et entêtant, bien qu’ils n’arrivent qu’à la moitié de l’album. Les compositions alternent intimisme et extériorisation des sentiments, malheureusement l’introspection est trop présente. On regrette l’absence d’analyses et de descriptions de ce foutu monde qui marche sur la tête.

Notons parmi les titres les plus intéressants A la bonne heure, Un inconnu, La fille de train et son rythme qui fait penser à une locomotive.

http://www.prohom.com

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

3 commentaires

    dolly  | 01/08/07 à 8 h 01 min

  • suis un peu déçue mais j’ai qd même hate de le voir sur scene !!

  • flambynette  | 18/08/07 à 12 h 14 min

  • Avis assez similaire à celui de cacalotl, pour avoir discuter avec philippe prohom, bcp des fans de la premiere heure sont deçu par ce nouvel album. Les ventes sont moins importante que pour son album “peu importe” également…

  • Marie  | 18/08/07 à 15 h 20 min

  • Sur scène c’est déjà mieux mais c’est toujours pas ça. Le fait d’avoir changé tous ses musiciens modifient complètement le style, même en live. On est passé d’un côté électronique à un côté électrique, je trouve.
    Je fais partie également des grands fans de Prohom et de ceux qui sont déçus…

Laisser un commentaire