Constance : Once, Twice

26/09/11 par  |  publié dans : Albums, Musique

La Route, par Manu Da Silva

Soyons honnêtes : on avait aimé La Route en 2009. On avait même aimé tout l’album La Tendresse des Fous, mais la voix de son interprète, Manu Da Silva, nous avait laissés de marbre : le chanteur (par ailleurs excellent guitariste) y sifflait ses (belles) paroles du bout des lèvres, à la manière nasillarde d’un Raphaël ou d’un Damien Saez. Le genre de registre vocal qui nous agace. Acclamé, La Tendresse des Fous, pour nous, manquait de ce petit quelque chose qui l’aurait rendu grand. Et si c’était une voix de femme ?

Deux ans après la sortie du disque de Da Silva, l’artiste folk Constance Amiot, proche du chanteur, participe à un projet un peu fou : un “tribute to Da Silva” sous forme de reprise de La Tendresse des Fous. Rappelés en studio, les musiciens d’origine, dont Da Silva en personne, à la guitare, reprennent leurs partitions, augmentent tout de deux tons et demi – la tessiture de Constance n’est pas vraiment la même que celle de son ami – et rejouent entièrement les 12 chansons de l’album. Constance y pose sa voix, en anglais, et là, tout s’éclaire : sans (peut-être) le savoir, il y a deux ans, Da Silva avait sorti un disque concept, un disque incomplet, la partie orpheline d’un diptyque en gestation. Il lui manquait la grâce, la voix discrète et feutrée de Constance : “La tendresse des fous a pris un nouveau virage”  raconte la chanteuse, “il est devenu un autre disque. Il est à la fois le disque de Manu, mon disque, et notre disque. Il est une fois, il est deux fois“. Il est Once, Twice, son nouveau titre, la nouvelle étape d’un voyage artistique commencé il y a deux ans avec La Route, devenu That road. On aurait du s’en douter : ce disque là, La Tendresse des Fous, n’était qu’un début. A la croisée des chemins, deux artistes s’en sont emparés, et lui ont rendu sa grandeur.


Constance – clip “That Road” par totoutard

That road, par Constance Amiot

 

Constance, “Once, Twice”, un CD Tôt ou Tard. Sortie le 26 septembre 2011. Infos et extraits en écoute sur le site du label.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire