Gilles, épisode 6 : Honey, that’s a fact

15/06/09 par  |  publié dans : Carnets, Musique | Tags :

 

Samedi matin, 7h50, Anne se réveille d’un geste. Encore la même image dans les yeux.

Elle entend des bruits dans la cuisine, un tabouret qui grince, Gilles, son fils, qui s’apprête à partir. La porte claque. Une fois de plus, il a oublié d’éteindre la radio.

Elle se retourne dans son lit sans conviction. Elle convoque l’image à nouveau. Tu vaux pas mieux qu’une adolescente…

Elle ferme les yeux contre l’oreiller.

L’image: Debout dans une autre cuisine, au carrelage rouge celle-là, appuyé contre une table, un homme tient une tasse de café entre les mains. De là où elle est, elle devine l’odeur du sommeil sur son t-shirt, ou peut-être bien qu’elle l’invente, comme les grains de sable échoués dans sa barbe. Il fait gris, dehors, pourtant il n’est pas si tôt. Elle se rappelle avoir pensé à leurs chaussures, sûrement trempées par la nuit. L’homme tourne le visage loin d’elle, tousse, elle se dit qu’il va parler. Au lieu de ça, il essuie les gouttes au bord de la tasse, une à une, du bout des doigts. Elle sent les mots monter dans sa gorge.

8h02, la porte s’ouvre. Gilles et le froid se glissent dans sa chambre.

« Maman ? Tu peux m’amener, j’avais oublié, ya pas de bus, aujourd’hui… »

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire